Fraîchement rentrée de France ou elle a passée un mois sous les couleurs de l’équipe professionnelle Vienne Futuroscope, Aurélie Halbwachs effectuera un nouveau déplacement à la fin du mois. En effet, la cycliste mauricienne a monté une équipe pour s’aligner au Tour de Free State qui se tiendra du 23 au 27 mai en Afrique du Sud. Toujours en quête de points UCI pour obtenir une qualification olympique pour Londres 2012, Halbwachs sera accompagnée de quatre de ses coéquipières de Vienne Futuroscope et de deux Sud-Africaines.
« Je pars le 20 mai pour l’Afrique du Sud pour prendre part à ce Tour de Free State qui est une épreuve UCI. Quatre de mes coéquipières à Vienne Futuroscope ainsi que deux Sud-Africaines dont Yolandi du Toit, feront partie de l’équipe alors que Bertrand (ndlr : Carabin, son entraîneur personnel) sera le directeur sportif. Mon frère Fabien sera aussi du voyage pour aider Bertrand », indique Aurélie.
Le niveau de la course promet d’être élevé avec notamment la présence de l’équipe Hitec Products-Mistral menée par la Suédoise Emma Johansson.
D’autres équipes venant d’Allemagne, de Belgique, des Etats-Unis, d’Erythrée, de Finlande, de Grande Bretagne, du Luxembourg, des Pays-Bas, d’Ukraine et du Zimbabwe seront aussi au départ.
« Pas mal de cyclistes à la recherche de points UCI pour la qualification olympique seront de la partie vu qu’un Tour (ndlr : Tour du Languedoc Roussillon) qui devait normalement se tenir en France à la même époque a été annulé », confie Aurélie.
« Ce sera dur pour moi mais je vais faire de mon mieux », lance la Mauricienne qui est présentement 125e au classement UCI.
Revenant sur son passage en France au sein de l’équipe pro Vienne Futuroscope, Aurélie Halbwachs dira qu’elle en est satisfaite. « Lorsque je suis arrivée, j’ai eu besoin d’un peu de temps pour m’adapter et apprendre à connaître mes coéquipières. Nous avons eu un stage qui a permis de me familiariser avec l’encadrment technique. Puis, les compétitions se sont globalement bien passées. J’ai eu la chance de vivre comme une professionnelle pendant un mois et côtoyer le haut niveau et j’ai pu voir à quel point c’était compétitif. Et je suis très satisfaite », déclare la cycliste.
La dernière compétition à laquelle s’est alignée la championne d’Afrique de 2006 avant de rentrer à Maurice mardi dernier, a été Gracia Orlova, course à étapes en République Tchèque. Elle a pris la 41e place au général à l’issue des cinq étapes (dont un prologue et un contre-la-montre individuel) avec un temps combiné de 10h02:19 pour les 355.2 km, soit à 17 minutes et 8 secondes de l’Américaine Evelyn Stevens qui a remporté l’épreuve.
« Le Tour en République Tchèque est la compétition que j’ai préférée. J’aime les courses à étapes et l’ambiance était bonne au sein de l’équipe. De plus, les conditions climatiques étaient meilleures que lors des courses précédentes », conclut Aurélie.