Le Black River Sports Club (BRSC) ne présentera pas d’équipe sur route en 2014. C’est la décision qu’a entérinée le comité directeur du club, qui a ensuite informé les coureurs. La direction du club souhaite axer la stratégie du club autour du VTT.
Michel Mayer, président du club de l’ouest, avoue que les choses sont assez compliquées. « La sécurité des coureurs est un aspect important quand il faut aller demander aux parents de laisser leurs enfants venir faire du vélo », lâche-t-il.
Donc, au fil du temps, le club s’est retrouvé avec seulement quatre coureurs. « Il faut dire les choses comme elles sont : il n’y a pas de relève. »
Pourtant, rien que le bilan de la saison 2013 aurait pu convaincre tout le monde de continuer l’aventure. En effet, avec un titre de champion toutes catégories, un maillot rush et une victoire d’étape, le BRSC a réalisé une de ses meilleures saisons. « Mais avec seulement quatre coureurs, comment convaincre un sponsor de rester pour un effectif aussi petit ? » s’interroge Michel Mayer.
C’était l’un des clubs qui avaient la plus grande densité de coureurs. Mais avec le départ de Gabriel Mayer, Hubert Perdrau, Thomas Desvaux, pour ne citer que ceux-là, les quatre cyclistes restants, Steward Pharmasse, Thierry David, Jérémy Seeyave et Robert Charoux se retrouvent sans coéquipiers. « J’ai personnellement appelé les coureurs pour leur faire part de la nouvelle. Ils sont libres de partir vers d’autres clubs », annonce Michel Mayer.
Créé en 2009 sous la houlette du regretté Colin Mayer, le BRSC a deux titres de champion de Maurice seniors, avec Thomas Desvaux en 2011 et Steward Pharmasse en 2013. Puis, les deux frères Mayer, Gabriel et Alexandre, se sont partagé les titres de champion de Maurice minimes et cadets, tout comme Bernard Lasplaces et Michel Mayer, avant que le premier nommé ne change de club.
Mais le club ne disparaîtra pas pour autant. Si le cyclisme sur route ne fera plus partie de ses activités en 2014, par contre, le VTT sera le secteur vers lequel se tournera le BRSC l’année prochaine. « Nous avons envoyé une lettre à la Fédération mauricienne de cyclisme, faisant état de la chose. Puis, nous avons demandé à rester affiliés de façon que nous puissions organiser des courses de VTT. »
D’ailleurs, le BRSC possède un petit contingent de coureurs qui ont régulièrement brillé en ce qui concerne le VTT. Alexandre Mayer, Patrick Piat et Thierry David, entre autres, répondent présent aux courses. Un ancien, Thomas Desvaux, reprend lui aussi la compétition à travers le VTT. « Je pense que notre pool de vététistes est assez garni. Nous pourrons être tout aussi performants en VTT que sur route. »
Pour l’instant, les coureurs sont libres de trouver un autre club. « Ce sont des garçons sympathiques qui ne tarderont pas à se faire accepter dans un autre club. La décision d’arrêter les activités route a été prise après mûre réflexion. Et c’est très dur pour nous », conclut Michel Mayer.