Le coureur de l’Union cycliste de Rose-Hill (UCRH) attend toujours de savoir s’il pourra se rendre en France avant le début de la saison locale. En effet, il est toujours dans l’expectative. En attendant, la date limite pour arriver en France approche.
Jusqu’ici, plusieurs personnes l’ont approché afin de l’aider dans ses démarches. Il a également demandé l’aide du Trust Fund for Excellence in Sports (TFES). « J’ai soumis ma lettre. J’attends d’avoir une réponse. Mais je croise les doigts », lance le coureur.
Bien sûr, d’autres personnes semblent prêtes à l’aider dans sa quête. « Je leur dis un grand merci. » Par contre, il a déjà en tête la saison qu’il fera en France. « J’ai eu la lettre de mon club (ndlr Vélo Sport de Monnaie). Ils m’attendent là-bas. »
Hugo Caëtane a fait partie de l’épopée fantastique du cyclisme mauricien en 2011. Retenu en sélection pour les JIOI, il ne disputera pas le chrono par équipes. Mais sera un des atouts de la sélection pour la course en ligne, qu’il terminera à la quatrième place, échouant de peu derrière le Seychellois Hedson Mathieu. Mais plus tard, il participera aux Jeux d’Afrique. Au contre-la-montre par équipes, avec ses coéquipiers, il sera médaillé d’argent.
Sur le plan local, on peut dire que Caëtane a presque tout gagné. Deux titres de champion de Maurice sur route, en 2008 et 2010, un autre de VTT, en 2008, victoire d’étape sur le Tour de Maurice 2009, le coureur a vraiment marqué son temps.
Mais là, il se sent le besoin de passer à autre chose. D’ailleurs, il a déjà évolué à l’étranger. L’année de son premier titre, en 2008, il rentrait d’un stage de trois mois en Afrique du Sud, sous la férule de Jean-Pierre Van Zyl, au Centre continental de l’UCI.