Photo illustration

On connaît dans les grandes lignes le programme des championnats d’Afrique de cyclisme, que Maurice accueillera pour la deuxième fois de son histoire en mars. En effet, du 23 au 29 mars, le monde du cyclisme local vivra au rythme de l’Afrique.

Selon le programme établi par la Confédération africaine de cyclisme (CAC), la première journée, le 23 mars, sera entièrement dédiée à tout ce qui touche à l’aspect logistique, à savoir l’enregistrement des équipes, les réunions techniques et la cérémonie d’ouverture. Les deux premières journées de compétition seront les plus chargées. En effet, le 24 mars, les coureurs s’élanceront pour l’épreuve du contre-la-montre individuel. Le circuit de Sorèze sera le théâtre de cette épreuve pour le moins particulière. Nous apprenons, dans la foulée, que les U23 et élite hommes auront trois tours du circuit à parcourir, alors que les juniors n’auront qu’une seule boucle à effectuer.

Le jour suivant, les coureurs se rendront à Côte d’Or, sur le circuit du contre-la-montre par équipes qui avait vu le sacre de Maurice aux JIOI. Deux catégories sont concernées, à savoir les juniors et les élites, les U23 comptant aussi dans cette catégorie. Il faut aussi savoir que les deux genres sont concernés par cette course. L’organisation a prévu une course de relais mixte, qui se tiendra le jeudi 26.

Par contre, l’épreuve reine du cyclisme, la course en ligne, se tiendra sur trois jours. Le vendredi 27 mars, on verra les juniors (hommes et dames) en action. Les filles devront parcourir une soixantaine de kilomètres, alors que les garçons auront un peu moins de 100 km à effectuer. Le samedi 28, place à l’épreuve féminine, sur 80 km, soit huit tours du circuit de Sorèze à boucler avant la ligne d’arrivée. Finalement, place dimanche 29 mars à l’épreuve masculine, longue de 115 km.

Par ailleurs, le comité organisateur avait lancé l’idée de faire courir le contre-la-montre par équipes à Sorèze et l’épreuve individuelle à Côte d’Or. Mais selon nos renseignements, le délégué technique de l’UCI a demandé que les parcours soient interchangés. Nous apprenons aussi que trois hôtels sont en lice pour accueillir les coureurs pendant les championnats d’Afrique.