Steward Pharmasse a retenu, à l’issue des championnats nationaux de cyclisme, son titre acquis l’année dernière. Il signe du même coup son quatrième succès après ceux de 2003, 2004 et 2012. Il a parcouru les quatre tours du circuit, soit une distance de 135,4 km, en 3h41’59. Mike Chong Chin (PSC-Winner’s) et Thierry David occupent les deuxième et troisième places respectivement.
Dans une course marquée par le fort vent de face dans la montée vers le rond-point de Ripailles et la quasi-léthargie du peloton, Steward Pharmasse a attendu patiemment le moment de prendre l’initiative. Certes, il a fallu faire, pendant les trois-quarts de la course, avec les différentes attaques avant de le voir accélérer définitivement. « J’ai contenu les attaques, allant chercher les coureurs qui pouvaient être dangereux », lâche-t-il après la course.
Après un premier tour de chauffe, fini les jeux d’observation. Les quelques rares échappées sont contrôlées, laissant même la place à un nouveau surplace. Quand une première vraie échappée se forme avec Philippe Colin, Yolain Calypso, Sébastien Tyack, Yohan Pirogue et Mickaël Marmitte, Pharmasse va la chercher une première fois.
Devant, réduits à seulement trois, les fuyards (Tyack, Calypso et Pirogue) affrontent le vent en tête. Au deuxième tour, Sébastien Tyack essaye encore de s’en aller. Mais derrière, le FFSC-KFC contrôlait tous les mouvements du peloton.
Après Tyack, il y a eu Michael Khedoo. Ce dernier, parti vers le milieu du deuxième tour, aura tenu pendant un peu plus d’une boucle. Mais là encore, il lui fallait avoir suffisamment de jus pour garder à distance le peloton qui commençait à s’activer.
Et c’est dans le dernier tour que Steward Pharmasse décide enfin à se réveiller. Il fausse compagnie à ses adversaires et affronte courageusement la montée, avec comme difficulté principale, le fort vent de face. « C’était peut-être le plus dur. Il fallait affronter le vent et monter, et garder la tête sur les épaules », explique encore Steward Pharmasse.
Derrière, Mike CHong Chin se décide enfin à aller en chasse, sans toutefois jamais réussir à recoller. Les jeux étaient quasiment faits et personne n’irait contester la suprématie de Pharmasse. Ce dernier ira d’ailleurs passer la ligne d’arrivée tout seul, avec un peu plus de deux minutes d’avance sur le duo Chong Chin-David, qui se disputera le titre de vice-champion de Maurice au sprint.
Une revanche pour le Flacquois, qui n’a pas été retenu en sélection pour les Jeux du Commonwealth après une belle saison ? « Aucun commentaire. Je laisserai les autres juger. J’ai seulement fait ma meilleure saison ». Et une pensée spéciale à son entourage. « Merci à ma famille, au sponsor, KFC et aux dirigeants du club. » Pour l’instant, il n’y a aucun objectif tangible dans les semaines à venir. « On ne sait pas encore pour l’immédiat. Mais pour le reste de la saison, nous serons bien présents », prévient-il.
On notera par ailleurs le doublé chrono individuel-course sur route réalisé par Jérémy Seeyave chez les juniors. Il a retenu son titre acquis l’année dernière en dominant au sprint Grégory Lagane. Le FFSC a également enlevé les titres chez les cadets par l’entremise de Christopher Lagane et chez les minimes par le biais d’Adriano Azor samedi.