C’est le nouveau roi de la petite reine! Yoan Pirogue, 19 ans, coureur du Pereybère SC-Winner’s, a fait preuve de beaucoup d’intelligence et d’opportunisme et ce, malgré son jeune âge, pour s’adjuger le titre tant convoité de champion de Maurice cycliste (élite 2 et 3) dimanche dernier à La Vigie. Une sacrée performance pour celui qui a tenu à dédier ce sacre à son défunt père…
Il n’était pas forcément attendu au tournant et était considéré comme l’un des gros outsiders de cette course de 144 km. Et pourtant, c’est bel et bien le protégé de l’entraîneur national, José Achille, qui a franchi la ligne d’arrivée en premier à la Station-Service de La Vie en 4 heures, 4 minutes et 15 secondes. « Il faut souligner que Yoan (Pirogue) a su saisir sa chance au bon moment. Tel un coureur expérimenté, il a vu qu’une opportunité se présentait et il ne s’est pas posé de question. Il avait tenté une échappée en début de course mais il avait été vite repris », explique José Achille. En effet, c’est dans le dernier tour, à la montée de Couacaud que le nouveau champion de Maurice se distingua.
10 hommes étaient aux avant-postes et commencèrent à s’observer pour savoir lequel allait lancer une offensive. « Il a placé une attaque fulgurante qui laissa tout le monde pantois pour filer en solitaire vers la ligne d’arrivée », explique le coach national qui soutient, « Il fallait oser et il l’a fait. C’est un jeune coureur plein de ressources avec beaucoup de qualités. C’est un bosseur très appliqué qui respecte les consignes et qui possède une bonne science du cyclisme ». Pour José Achille, c’est le fruit du dur travail qui s’est avéré payant. « Il s’entraîne avec moi depuis tout petit (13 ans) et gravit les échelons petit à petit au Centre national de Formation de cyclisme (CNFC) avant de rejoindre son club du PSC. Mais je dois dire que le stage qu’il a effectué en Afrique du Sud au mois de février dernier a grandement contribué à son développement », avoue notre interlocuteur.
Jeune homme timide, Yoan Pirogue s’adjuge par la même occasion sa première victoire de la saison et pas des moindres. « Je remporte la plus belle des courses et je suis très heureux d’autant que c’est ma première victoire de la saison. C’est une joie indescriptible. Je remercie mes coéquipiers, mon entraîneur José Achille,les dirigeants du club ainsi que le sponsor ». Sans oublier son défunt père, Eddy Pirogue, cheville ouvrière de son succès et véritable source de motivation, « Il m’a toujours soutenu avec tous les autres membres de ma famille. Il nous a quittés en début d’année et c’est à lui que je dédie ce titre », nous confie-t-il.
Pour la petite anecdote, le vainqueur était quelque peu découragé par la mort de son père. « Je lui ai conseillé de continuer à travailler très dur car il a le potentiel pour réaliser de belles choses et qu’il se devait de faire honneur à son papa. Il l’a réussi avec la manière. Je suis très fier de lui », a conclu José Achille. À noter que Pirogue faisait partie de la liste des présélectionnés pour les Jeux des Îles de l’Océan Indien (JIOI, 1er-9 août) à La Réunion, mais n’a pas été retenu dans la liste finale du Directeur Technique National (DTN) Sud-Africain Andrew Smith.