Les championnats nationaux de cyclisme, dit-on, ne sont pas l’apanage des favoris. Hier, Yoan Pirogue (PSC-Winners) a encore confirmé l’adage en remportant au nez et à la barbe des cadors, trop occupés à se surveiller. Il a bouclé les 144 km du parcours à La Vigie pour décrocher son premier maillot de champion national.
« Je me suis entraîné pour remporter une course et, finalement, c’est arrivé pour les championnats », sourit-Yoan Pirogue. Lorsqu’il quitte le peloton lors de la dernière ascension de Couacaud, il savait que le plus dur a été fait. « Je suis sorti. Personne n’a réagi ».
Mais surtout, cette course a couronné un coureur courageux, longtemps intercalé entre l’échappée formée par Stéphano Ollivier et Jérémy Seeyave, formée vers la fin du premier tour, et un peloton où les principaux leaders s’observaient.
Et pourtant, sous l’impulsion de Yannick Lincoln (Moka SC) et Gregory Lagane (FFSC-KFC), ce peloton, composé entre autres du champion sortant, Steward Pharmasse, Fidzerald Rabaye, Ashesh Chadee ou encore William Labonne (PLMCC), allait vite rattraper dans un premier temps Yoan Pirogue, puis les deux fuyards.
À l’entame du troisième tour, c’est Grégory Lagane qui s’offre un bond de sortie. Sous la pluie, le coureur du FFSC-KFC n’a pas hésité à s’en aller seul. Dans son sillage, un peu plus loin, Jérémy Seeyave l’imitait et sans que les patrons du peloton ne réagissent.
Seeyave, au prix d’un certain effort, réussit à recoller avec Lagane. À eux deux, ils mettront près de deux minutes au peloton, jusqu’à ce que celui-ci réagisse enfin. On est alors dans l’ultime tour et on a assisté à un regroupement général.
Stéphano Ollivier a bien essayé de sortir, mais il fut vite contré. C’est là que Pirogue choisit de s’en aller et personne ne réagit. C’était lui ouvrir un boulevard. Après 4h04’15 de course sous un climat changeant, il était champion de Maurice. « J’ai une pensée spéciale pour mon défunt papa. Je remercie aussi les personnes du club, le sponsor et tous ceux qui m’ont aidé », sourit le coureur, détecté par José Achille et modelé par le Centre national de formation de cyclisme.
Derrière, après la (petite) déconvenue, on retrouve tout un peloton qui joue les accessits. Un podium inédit à l’arrivée avec Philippe Colin en vice-champion de Mauricet Jérémy Seeyave à la troisième place.
Si la surprise était de taille chez l’élite, chez les juniors, il n’y a pas eu photo. Christopher Lagane, l’homme en forme, a enlevé facilement le titre qui lui tendait les bras depuis quelques semaines déjà. Au terme des 96 km, il a devancé Romain Béchard, bien que celui-ci lui ait opposé une certaine résistance pendant la course.
Lorsque le cadet des Lagane prit la poudre d’escampette, c’est Béchard qui viendra s’accrocher. « Quand je suis sorti la première fois, seul Romain Béchard a suivi. Nous avons alors semé les autres (ndlr : Yash Subron et Gregory Fleury) ».
Puis, au troisième tour, Lagane place une ultime accélération, suffisante pour distancer le Curepipien. « J’ai tout donné pour le lâcher. J’ai entamé un contre-la-montre pour rejoindre l’arrivée ». Son temps au terme des quatre tours du circuit : 2h36’58, contre 2h42’26 pour Béchard. Yash Subron, lui, prend la troisième place avec 2h50’29.