Philippe Colin, du FFSC-KFC, a remporté dimanche dernier sa deuxième course en trois semaines, cette fois à Riche-en-Eau. Et en solitaire qui plus est, même s’il admet que son coéquipier avait lâché dans les derniers instants de la course. Son chrono pour les 95,4 km : 2h35’18.
« Ce n’étaient pas des objectifs de saison », admet Philippe Colin qui, à 33 ans, songe à raccrocher définitivement le vélo. Pourtant, quelques amis lui avaient dit qu’il ferait une bonne saison cette année. « En début d’année, on m’avait prédit une saison remplie. J’avais presque rigolé. » Mais voilà, après le contre-la-montre de Beau-Plan, il s’en va gagner avec une certaine aisance. « Je pense que c’est le travail qui paye maintenant. » En fait, cela fait près de dix ans qu’il n’avait pas connu d’arrivée en solitaire. « Je recouvre peu à peu les sensations. Ce ne sont pas les mêmes qu’il y a dix ans. Mais elles sont là et j’en profite. »
A ses côtés sur le podium, on retrouve deux jeunes issus du FFSC-KFC. Adriano Azor, qui a déjà levé les bras cette saison à St-Antoine, et Jeanlito André, crédités respectivement de 2h35’46 et 2h36’09 respectivement. « Adriano était avec moi dans l’échappée. J’ai essayé de lui faire comprendre à quel moment on attaquerait. Il a suivi. Il lâche dans les derniers instants de la course. »
Pourtant, ce petit jeune, qui est considéré comme l’étoile montante du cyclisme, a encore de la marge devant lui. « J’aime bien son état d’esprit. Il n’a pas peur d’attaquer », juge Philippe Colin. Derrière les deux juniors, le toujours vert Steward Pharmasse, crédité de 2h36’10, et Grégory Lagane, à une seconde de son aîné.
« On a une grosse équipe. D’ailleurs, j’entends parfois des reproches quant au fait que nous contrôlons toutes les courses. Mais on n’empêche personne de recruter et de former des coureurs. » Un petit coup de gueule alors qu’il s’apprête à tirer sa révérence du circuit. « C’est en fait tout le travail des dirigeants et des sponsors que nous récoltons aujourd’hui. »
Le FFSC-KFC a encore fait parler la poudre chez les minimes. Dylan Bazerque s’est cette fois illustré au terme des 74 km en 1h00’42, devant ses coéquipiers Samuel Gallet, Gaël Charlot, Tommy Homet et Kylan Bazerque.
Mission un peu plus difficile pour les cadets flacquois, qui ont eu affaire à un Treven Ramasawmy (VCJCC) combatif, mais toujours abonné aux places d’honneur. Cette fois, Cédric Ramtanon s’est imposé avec six secondes d’avance sur le Curepipien, alors que ses camarades Jonathan Charlot, Shawn Kwoon et Chris Cataperman se contentent des accessits.
Yannick Moratorio (PLMCC) est rentré avec le trophée de vainqueur en élite 3 en 2h52’50, devant Jean-Robert François (CSSC-Cadence) et Emmanuel Malepa (PSC). En pass’cyclisme, Emmanuel Merne (PSC) s’est avéré trop fort pour Enrique Jean-Baptiste (PLMCC) et Laurent L’Entêté (PLMCC). Le Nordiste a passé la ligne après 2h13’46, contre 2h13’58 et 2h14’02 pour ses concurrents.