Steward Pharmasse a enfin ouvert son compteur et celui de son club, dimanche matin, à l’occasion du Circuit de Sorèze. Une victoire en solo pour le coureur du BRSC-Isostar, qui retrouve peu à peu la forme.
La course, de par son relief, semblait promise à un sprinter. Mais qu’un sprinter s’en aille seul, personne ne s’y attendait. Steward Pharmasse, spécialiste des échappées solitaires, l’a fait. Sur le parcours venteux, il lui a fallu du courage pour affronter les 73,6 km d’un circuit de 6,7 km que les coureurs devaient parcourir 11 fois.
Avec Steward Pharmasse, on retrouvait les autres sprinters, dont Mike Chong Chin et Anthony Laurent, tous les deux du VCP. Une lutte à trois s’était déjà dessinée. Puis, Pharmasse a créé la brèche. En y allant de son effort, il a rapidement creusé l’écart sur ses adversaires pour finalement passer la ligne d’arrivée après 1h54’49. Derrière lui, un quatuor de coureurs du VCP. Anthony Laurent et Mike Chong Chin arrivent en 1h57’, alors que Ritesh Choytun et William Labonne s’emparent des quatrième et cinquième places en 11h58’44.
Chez les minimes, Éric Desjardins continue sa belle domination sur le circuit local. Une course de 26,8 km (4 tours du circuit à effectuer). Le coureur du VCJCC-Bank One a fait fi de l’opposition, s’offrant un bon de sortie en solitaire pour aller s’imposer en 47’48, loin devant Dylan Reddy (CNFC-Crystal). Ce dernier a passé la ligne en 49’43.
Le Faucon Flacq Cycling Club paraît encore un peu juste, mais s’offre malgré tout deux accessits, grâce à Abayad Maderbaccus et Ankush Ram, qui ont tous les deux passé la ligne en 52’27. Et Bénito Beemul, du CNFC-Crystal, vient compléter les cinq premiers de la course en 53’07.
Ce week-end, deux courses sont prévues, avec le championnat national de contre-la-montre par équipes samedi et la Colin Mayer Classic dimanche matin. Pour la petite histoire, cette dernière sera réduite à une course d’un jour contrairement aux années précédentes.