Thierry David, du FFSC-KFC, a démontré, hier sur le Critérium de St-Antoine, qu’il était bien le meilleur sprinter de l’île en ce début de saison. Il a remporté pour la deuxième fois la course disputée sur 60 km dans le nord de l’île, en 1h30’30.
Demandez-lui si dans sprint li mem expert et il commencera par remercier le sponsor du FFSC, KFC. « C’est vrai, ils font beaucoup pour nous. Et voilà comment on les remercie de croire en nous », sourit Thierry David. Pourtant, aucune stratégie de course ne laissait présager la victoire du coureur de l’Est.
Quand après trois tours Steward Pharmasse, vainqueur du Circuit du Champ de Mars, s’en va, personne ne réagit dans le peloton. Sans doute pensait-on que le champion de Maurice faiblirait bien vite avec le vent qui souffle habituellement sur le morcellement où se déroulait la course. Mais non ! Pharmasse tiendra neuf tours,en solo, jusqu’à ce que le peloton se réveille.
Entre-temps, il y a bien eu quelques contres, par l’entremise de Cédric Passée et Aurélie Halbwachs, intercalés entre Pharmasse et le peloton qui ne finit pas de s’observer. Et à mi-course, les Flacquois perdent deux atouts, Grégory Lagane, victime d’un saut de chaîne qui l’empêchera de continuer, et Philippe Colin, pris dans une chute qui le verra terminer tout doucement. « C’était la malchance du jour. Mais il nous restait quand même Robert Charoux, Steward et moi-même », souligne Thierry David.
À trois tours de la fin, les escarmouches pleuvent. Chacun veut se positionner pour le sprint. Mais en même temps, le peloton travaille pour refermer l’écart (1’20) qui le sépare de Pharmasse. Les autres rouleurs, presque amorphes jusque-là, se réveillent brusquement. Pascal Ladaub lance les hostilités.
Avec Pharmasse repris et Pascal Ladaub qui a pris les choses en main, on peut difficilement deviner la suite de la course. « Il n’y avait pas de stratégie de course au départ. Nous voulions seulement être représenté. Mais après l’effort de Steward, il fallait se retrouver dans la tête de la course. »
Alors qu’il reste un tour à parcourir, Mike Chong Ching se joint à la tête de la course. Dans un mano-à-mano avec Ladaub, ce serait éventuellement lui le vainqueur. Mais Pharmasse se met en chasse, avec derrière lui Yannick Lincoln et Thierry David. Dans l’ultime virage, le peloton de chasse referme définitivement sur l’échappée.
Repris dans le dernier virage, ni Pascal Ladaub ni Mike Chong Chin ne disputeront le sprint.
Devant, on retrouve une lutte à plusieurs. Sauf que Thierry David n’a pas été le porteur du maillot vert l’année dernière par hasard. À 200 m de l’arrivée, on lance les hostilités. « Quand toutes les équipes ont commencé à rouler plus tôt, nous avions essayé de nous positionner. Moi, je m’étais suffisamment économisé pour disputer le sprint », explique le vainqueur du jour, qui remporte, après 2012, son deuxième succès à St-Antoine.
Il célébrera cette victoire de loin, acquise devant Stéphano Ollivier, Steward Pharmasse, Lincoln et Jordan Lebon, du PSC, tous crédités de 1h30’30. Une petite pensée pour ses parents, Eddy et Mary Ann David, qui l’ont toujours soutenu. « Une autre façon de leur dire merci pour tout », lance-t-il.
Chez les juniors, Yash Subron commence à se positionner comme un des coureurs à surveiller pendant la saison. Le coureur du CNFC-Crystal a pris la première place en 1h30’30, après avoir terminé deuxième la semaine dernière au Champ de Mars. Une marge de progression intéressante pour le coureur du Centre, qui a su rester collé au peloton des leaders dans les derniers mètres de la course. D’ailleurs, il est le seul junior à signer 1h30’30, alors que Jérémy Seeyave, champion de Maurice, se retrouve deuxième en 1h43’22.
Le FFSC-KFC a encore une fois remporté la course chez les minimes, avec Adriano Azor, vainqueur en 35’45, devant son coéquipier Jason Catherine (36’00) et Benito Beemul, du CNFC, en 36’04.