Le VCJCC-Bank One commence fort la saison sur route. Dimanche, le Champ de Mars aurait pu être décoré des couleurs orange et noir, tant la domination des Curepipens aura été outrageuse. La victoire du chef de file du club, Yannick Lincoln, a d’autant plus de mérite qu’il a presque ridiculisé le peloton, en enlevant la course principale avec un tour d’avance. Il a bouclé les quelque 59 km en 1h22’45.
Déjà vainqueur en matinée avec Eric Desjardins en minimes et Grégory Lagane chez les cadets (voir plus loin), le VCJCC-Bank One a assis une domination quasi totale pour la journée de dimanche. Le hold-up aurait été parfait si Ashley Sumbhoolaul (UCRH-HM Rawat) n’avait pas joué les trouble-fête. La seule course qui échappe aux Curepipiens est d’ailleurs la Catégorie 2.
En fait, sur le circuit du Champ de Mars, Pascal Pilot (catégorie 3), Cédric Bathfield (catégorie 4), Sébastien Tyack (juniors) et Yannick Lincoln (seniors) auront démontré que le VCJCC-Bank One était l’équipe la mieux structurée.
« Il y a une belle ambiance dans le club. Et ça s’est traduit dans la course », lançait en souriant Yannick Lincoln. Alors, sur ce parcours, il a pris ses responsabilités au moment où les choses menaçaient de sombrer dans la monotonie. « Si on considère que j’ai dû prendre quelques tours pour m’échauffer vu que je n’ai pas pu le faire avant, alors oui, je m’en sors bien », soulignait le vainqueur du jour.
En patron, il attend son heure dans le peloton. Et devant, un petit groupe s’était fait la malle depuis très longtemps. Sébastien Hacques et Olivier Cron (BRSC-Isostar-Trek), Anthony Laurent et Sébastien Espiègle (VCP), Sébastien Tyack et Mathieu Le Blanc (VCJCC-Bank One), et Ashley Sumbhoolaul (UCRH-HM Rawat) avaient déjà des vues.
Mais petit à petit, l’entente s’effritait dans ce petit groupe, et certains lâchaient, puis recollaient pour ensuite lâcher encore. À dix tours de la fin, la course avait vu presque tout ce qu’il fallait voir. Sauf le démarrage de Yannick Lincoln.
« Déjà, au départ, j’ai dû changer une pédale gauche récalcitrante. Merci à Jean-Philippe Lagane pour m’avoir prêté la sienne et merci à Jean-Philippe Labonne, le mécano », lâchait Yannick Lincoln. L’adrénaline du départ presque manqué lui aura été bénéfique.
Lorsqu’il démarre, il rejoint tout de suite le groupe de tête, où Le Blanc et Laurent avaient lâché. Devant, il rejoint Cron, Tyack et Sumbhoolaul, qui ont tenu bon jusqu’au bout.
Et particularité de Yannick Lincoln, il imprimera un pas qui laissera les échappés pantois. De poursuivant il deviendra poursuivi. Et il mettra un tour au peloton. Il lèvera même le pied en rejoignant le dernier groupe afin que celui-ci ne soit pas disqualifié.
Dès lors, il sera tranquille. « Vous savez, si je dois avoir une opposition, je pense que ça viendra plus des jeunes. » Et les jeunes, justement, ont montré les crocs. Sébastien Tyack, seulement junior, et deuxième au général, a résisté aux assauts répétés d’Ashley Sumbhoolaul, d’ailleurs très prometteur à ce qu’on a vu.
« La première partie de ma saison sera axée sur le VTT, avec les championnats d’Afrique. En ce moment, mes entraînements sont orientés vers le cross-country, je mise donc sur la qualité. Donc, tant qu’il y a des courses comme ça, ça va », indique Lincoln.
Un autre gars très content de sa journée dominicale est Ashley Sumbhoolaul, surtout qu’il était esseulé pendant toute la course. « Il m’a manqué un peu de jus. Mais troisième au général, ce n’est pas si mal. Et Sébastien était très fort. » Que peut-on attendre de lui pour le reste de la saison ? « Je ne sais pas. L’année dernière, j’ai eu quelques ratés à cause d’une surcharge d’entraînements. Mais cette année, j’espère finir ma saison bien, d’autant que c’est une belle motivation. »
En tout cas, cette première journée aura donné un aperçu de la force du VCJCC-Bank One. Qui pourra contester cette suprématie ? Réponse dès le 11 mars.
––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
Minimes et cadets: Desjardins et Lagane ouvrent le bal
L’équipe VCJCC-Bank One n’a laissé aucune chance à ses adversaires dans les deux premières courses, minimes et cadets, remportées par Éric Desjardins et Grégory Lagane. Les minimes ont été les premiers à s’élancer pour onze tours de piste. Éric Desjardins a été au-dessus du lot. Il s’est imposé en 30’50 devant ses coéquipiers Christopher Lagane et Julien Tennant.
« Je suis très content de ma prestation car c’est la première course du calendrier. Je ne m’attendais pas à me placer dès le début car il y avait des adversaires redoutables dans la course. J’ai lancé mon attaque au cinquième tour et j’ai tenu jusqu’au bout. J’espère progresser davantage pour les courses à venir et engranger un maximum de victoires. Je remercie mon entraîneur Jean-Philippe Lagane, le sponsor Bank One et Josian Hermelin », confie Éric Desjardins.
Chez les féminines -18 ans, c’est Emilie Ng Foong Po qui s’est imposée devant Milena Wong Wing Wah. « Je suis satisfaite de ma performance car je ne pensais pas avoir un aussi bon niveau pour le cyclisme. J’ai pris cette course comme une mise en jambes. Maintenant, je dois m’entraîner très dur en vue des championnats d’Afrique de triathlon », explique Emilie Ng Foong Po.
De son côté, Grégory Lagane a remporté sa course chez les cadets avec une minute d’avance devant Emmanuel Malepa (CNFC-Crystal) et Jérémy Seeyave (BRSC-Isostar-Trek). « Cette mise en jambes me donne beaucoup de courage pour la suite des compétitions. Je pensais que mes principaux adversaires seraient Guillaume Perdrau et Julien Lagesse, mais ils n’ont pas pu réaliser leurs performances habituelles. Je remercie mon papa Jean-Philippe Lagane l’entraîneur du VCJCC-Bank One, mes coéquipiers et Josian Hermelin », avance Grégory Lagane.
Chez les féminines +18 ans, c’est Kimberley Lecourt (UCRH-HM Rawat) qui s’est imposée avec un chrono de 1h00’10. À noter que Fidzerald Rabaye (VCJCC-Bank One) a été disqualifié de la course des cadets pour avoir fait usage d’un braquet non-réglementaire.