Le sprinter mauricienne Thierry David, coureur du BRSC-Isostar se rendra, le 8 février prochain, en Afrique du Sud, pour un stage en vue de la nouvelle saison. Il portera, lors de ce déplacement qui durera un mois, les couleurs de la Bionic/V-Office.
Pendant son séjour en terre sud-africaine, il disputera six courses, histoire de mettre en pratique ce qu’il aura appris. Là-bas, il sera suivi par le sprinter et entraîneur de la Bionic/V-Office, Petri Strydom.
 C’est un bon sprinter. Il l’a déjà démontré sur les routes du Tour de Maurice |, explique le sprinter du BRSC-Isostar. Il parle en connaissance de cause, puisque le Sud-Africain avait terminé deuxième au classement rush, qui récompense le meilleur sprinter du Tour de Maurice. « Il avait raté la première place de peu », se souvient-il. Et l’équipe a démontré qu’elle a d’autres atouts que ses sprinteurs, puisque Alan Gordon avait pris le maillot à pois de meilleur grimpeur à l’issue du Tour 2012. « C’est ce qu’il y a de mieux. Et puis, je m’entends assez bien avec les coureurs. »
Pendant son séjour, il effectuera des tests qui lui permettront de mieux définir ses aptitudes. « Dès qu’on saura mes aptitudes, on me donnera un programme adapté, plus personnalisé », avance encore le sprinter du BRSC-Isostar.
Il a souhaité se rendre en Afrique du Sud après les résultats assez encourageants qu’il a ramenés de la saison dernière. Une victoire au Circuit d’Albion, quelques accessits lors du Tour de Maurice, et surtout, une troisième place au classement rush. « Mon pic de forme se situait vers la mi-saison, au Circuit d’Albion. Mais je sais aussi que j’aurais pu progresser et être un peu plus fort. »
Donc, le stage, au pays de Nelson Mandela, lui apportera ce petit quelque chose qui lui a manqué. « Ce ne sera pas un stage qui me fera faire de grands bonds en avant. On procédera étape par étape. »
S’il a accepté de partir pour l’Afrique du Sud, c|est parce qu’il lui manque un frottement avec des coureurs d|un niveau un peu plus élevé. « Je n’ai jamais fait de stage de ce niveau à l’étranger. Ce sera un test, histoire de voir si je m’adapte à ce rythme. »
Mais après ce stage, il ne s’est pas fixé d’objectif. Quelques idées en tête, tout au plus. « La date du Tour a été avancée. On verra ce que ça donne. Puis, il y a les championnats. Là encore, j’essaierai de garder la forme pour être performant », souligne-t-il.
D’autant que la saison sera longue. Les courses s’étaleront, en effet, jusqu’au mois d’octobre. « Il va falloir gérer tout cela. Sinon, je risque d’être cuit arrivé à la fin de la saison », poursuit-il.
Il tient d’ailleurs à remercier son club, le BRSC, qui lui a permis de faire ce déplacement. « La direction du club m’a encouragé et motivé à aller de l’avant. Je tiens aussi à remercier le sponsor, Isostar, qui nous a beaucoup aidé la saison dernière. »
Pour rappel, Thierry David compte trois victoires à son palmarès. Il a remporté en deux occasions le Grand Prix de l’UCRH (2010 et 2011), et le Circuit d’Albion. Il a aussi été maillot du Tour de Maurice 2008. Il a signé au BRSC-Isostar en 2009, en provenance du VCJCC.