Sébastien Elma confirme qu’il sera un des candidats à une médaille le mois prochain

La sélection réunionnaise pose ses valises à Maurice pour deux jour (ce vendredi et samedi). Il s’agit d’une mission spéciale des protégés d’Anthony Chéfiare: effectuer un exercice de reconnaissance en vue des 10es JIOI.

Ayant sans doute à l’esprit le doublé mauricien à la course en ligne en 2015 – Lincoln et Rabaye avaient terminé aux deux premières places – les Réunionnais veulent donc la revanche. Pour cela, ils viendront donc étudier le parcours des trois épreuves des prochains Jeux des îles, prévus du 19 au 28 juillet prochain.

Mais avant cela, il y a eu le test contre la montre à Saint Denis, histoire de vérifier l’état de forme des coureurs. Et sans surprise, ce sont les grosses pointures qui ont répondu présent. Sébastien Elma, champion de La Réunion, a été le premier à montrer les crocs. Sur les 15,6 km entre la Pointe au Sel et le Chemin Bois de Nèfles, il n’a passé que 20’21 sur la selle de son vélo, dépossédant, au passage, Emmanuel Chamand, de son précédent record (20’45). Derrière lui, le jeune et prometteur Doriand Percrule, en 20’51, justifiait pleinement sa place en sélection. Tout comme Jean-Denis Armand, en 20’57.

Le vainqueur du jour voulait envoyer un message. Et ce qu’il a réalisé, samedi, a, semble-t-il, validé ses prétentions. « J’avais de bonnes sensations. Je m’entraîne pour ça toute l’année. Maintenant, même si je m’attendais à faire un bon chrono, je ne pensais pas faire ce résultat ».

De son côté, Anthony Chéfiare, le sélectionneur réunionnais, ne cache pas sa satisfaction au vu des performances de ses protégés. « Sébastien Elma confirme sa bonne forme du moment sur ce chrono », se réjouit Anthony Chéfiare dans les colonnes du JIR. « Aujourd’hui (samedi, ndlr), je voulais voir si les sélectionnés allaient répondre présents, et c’est le cas. Maintenant, il manque encore un peu de régularité chez les uns et les autres. »

C’est justement cette régularité que les cyclistes réunionnais vont travailler pendant leur séjour ici. En outre, à leur retour à La Réunion, ils s’attelleront à trouver des combinaisons pour le contre-la-montre par équipes, épreuve que les Réunionnais avaient enlevée chez eux en 2015.

« En club, nous n’avons pas l’occasion de travailler cet aspect », avoue Sébastien Elma. Plusieurs rencontres sont donc prévues pour mettre au point la stratégie collective. « Les prochains regroupements devraient nous permettre de gagner en homogénéité et de trouver nos repères dans le groupe », dit encore le coureur.

Par ailleurs, la sélection réunionnaise mettra le cap sur la France pour une durée de douze jours, du 13 au 25 juin. Pendant ce temps, ils feront un saut au Tour di Nivernais, une course à étapes, du 20 au 23 juin. À ce sujet, Anthony Chefiar dira que tout semble aller pour le mieux. « Le physique on l’a. Maintenant nous allons bosser la technique. Il y a des automatismes à trouver et ces expériences communes devraient permettre d’y parvenir », conclut le sélectionneur.