L’Étoile de l’océan Indien prend sérieusement des airs réunionnais. Après la victoire d’Ulrich Marcy lors de la première étape, Christophe Boyer (VCSD) a enlevé la deuxième pour s’emparer du maillot jaune à l’issue des 88 km de course. Une course que le Vélo Club de Saint Denis a maîtrisée parfaitement de bout en bout.
2h31’55 : le temps qu’aura mis Boyer pour rallier la ligne d’arrivée. Auparavant, ils ont été nombreux à tenter leur chance. Rudy Sautron, coéquipier du maillot jaune, Julien Souton, Sébastien Elma, entre autres, ont créé une échappée qui aura compté, à mi-course, 2’30 d’avance. Marcy, leader en péril, n’a rien vu venir. Dans la dernière montée, Christophe Boyer prend ses responsabilités. Il prouve qu’il est bien le meilleur grimpeur. Une accélération, et tout le monde devait s’avouer vaincu. Son dauphin, le Saint-Louisien Luc Castel, limite la casse, même s’il arrive 29 secondes derrière le vainqueur.
Du côté des Mauriciens, on a aussi limité la casse. Alors qu’ils pointaient dans les et cætera la veille, la sélection mauricienne se rebiffe un peu. Steward Pharmasse demeure le mieux classé côté mauricien. 37e à l’issue de la première étape, il remonte au 13e rang après avoir terminé la deuxième journée à 1’16 de Boyer. Au général, il pointe à 1’50 du leader.
Thierry David, pour sa part, est à la 24e place au classement général, à 4’40 du maillot jaune. Jordan Lebon est 34e (à 6’55), alors que Jean-Hugues Labonne est 43e à 11’09. Le dernier coureur de la sélection mauricienne, Mike Chong Chin, arrive en 57e position au général, à plus de 15 minutes du leader.
Les coureurs de l’entente mauricienne sont également parvenus à se maintenir dans la course, tout en limitant les dégâts. William Labonne est 39e à 8’13, Anthony Laurent est à 14’45 (49e au général), Yolain Calypso pointe au 55e rang à 15’30 et Mathieu Le Blanc est 69e à 17’50.
La troisième étape aujourd’hui est la plus longue de cette 11e édition de l’Étoile. 125,3 km, avec un demi-tour à St Philippe. Une double difficulté au menu, avec à l’aller comme au retour le Pont de la Rivière de l’Est.