La Team MCB-Maurice, hyper talentueuse, tentera un carton plein

Ils sont prêts, ils ont faim et ils ont hâte de faire flotter très haut le quadricolore lors de cette 10eédition des JIOI. Cette jeune génération dorée de la petite reine locale (les frères Lagane, Alexandre Mayer et Dylan Redy) sera guidée par un coureur très expérimenté en la personne de Yannick Lincoln. Compte tenu de sa progression fulgurante depuis l’arrivée du directeur technique national (DTN), Michel Thèze, il ne fait aucun doute que la Team Maurice compte bien faire table rase des médailles en jeu, soit 3 (contre-la-montre individuel et par équipes, course en ligne) au total.

En effet, toute autre breloque serait considérée comme un échec retentissant, surtout par rapport à l’investissement de l’état ou encore de la Mauritius Commercial Bank, sponsor de la sélection. Autre point important, cela faisait un moment que le cyclisme n’avait pas eu un vivier de talents aussi important. Cette jeune génération en a sous la pédale et c’est tout à fait normal qu’elle soit attendue au tournant. « C’est mieux d’avoir du fil à retordre pour sélectionner les meilleurs que de ne pas en avoir. Cela démontre qu’ils sont compétitifs et qu’ils ont envie de tout donner pour le pays », avait confessé le technicien français.

L’idée, c’est certainement de prendre les meilleurs, mais aussi d’avoir une bonne cohésion de groupe. C’est primordial pour le bon fonctionnement d’une équipe voulant jouer les premiers rôles. C’est d’ailleurs lundi que les coureurs sont rentrés au pays après un stage final de préparation en France, pour franchir un nouveau cap. Le DTN a ainsi pour avoir le groupe au complet pour effectuer les réglages. Des cinq coureurs sélectionnés, c’est Yannick Lincoln qui aura le rôle de guide, lui qui prendra part à ses 5es Jeux, à 36 ans.

Lincoln vieux sage
Michel Thèze a d’ailleurs toujours été élogieux à l’encontre du multiple vainqueur du Tour de Maurice, qu’il considère comme un cycliste très costaud et un compétiteur né. Pour rappel, lors des derniers JIOI à La Réunion en 2015, Lincoln avait raflé la médaille d’or dans l’épreuve reine, soit la course en ligne, au nez et à la barbe des Réunionnais. C’était d’ailleurs une performance inédite car jamais Maurice n’était montée sur la plus haute marche du podium dans cette épreuve depuis la création des JIOI. Véritable ambassadeur du pays, Lincoln reste un redoutable compétiteur dont la grinta inspirera certainement ses jeunes coéquipiers à se dépasser. Lors des éditions précédentes, il avait déjà ramené l’or dans le contre-la-montre individuel et par équipes. Il sera le guide attitré de cette génération aux multiples facettes.

Yannick Lincoln prendra part à ses 5es JIOI

« C’est une équipe relativement jeune, c’est sûr. Mon rôle et de leur apporter l’expérience du terrain ainsi que le vécu. Nous sommes prêts et notre objectif est de ramener les trois médailles d’or. Nous avons le groupe pour le faire », confesse-t-il. Il ne passe pas par quatre chemins pour avouer que c’est la meilleure équipe avec laquelle il a travaillé. « Oui, c’est définitivement la meilleure. Il n’y a pas de doute », ajoute celui qui compte quatre médailles d’or aux JIOI, soit une en 2003 à Maurice, deux en 2011 aux Seychelles et la plus belle en 2015 à La Réunion.

À 5 jours des JIOI, le peuple mauricien n’attend ni plus ni moins que trois médailles d’or dans cette discipline. Toutefois, le DTN joue la carte de la prudence. « Moi, je ne suis pas aussi gourmand (rires) ! Mais je peux vous assurer que l’on va tout faire pour y arriver. Si ça se passe, c’est bien. Pour moi, le principal, c’est que les coureurs arrivent au meilleur de leur condition. Il ne faut pas y avoir de regrets. Je ne vais personnellement pas compter les médailles. »

Christopher Lagane le petit prince

En ce qu’il s’agit de la préparation finale en France, Lincoln souligne que « tout s’est bien passé. Il faut maintenant qu’on récupère avant d’être lancé dans le grand bain. Nous avons enchaîné les courses tous les week-ends et, forcément, nous avons beaucoup progressé. Il faut maintenant mettre ce qu’on a appris au service du collectif. »

Et dans ce collectif, il y a le jeune Christopher Lagane qui incarne le présent et l’avenir de ce sport. Du haut de ses 20 ans, le meilleur cycliste de l’île vise maintenant la consécration aux Jeux devant son public. Adulé par beaucoup de spécialistes dans le giron, le cadet des frères Lagane fait l’unanimité partout où il passe. En effet, quatre années se sont coulées et le coureur s’est forgé, à vitesse grand V, un palmarès de champion, étant le meilleur spécialiste de l’effort en solitaire (contre-la-montre individuel) de l’île et aussi le numéro 1 de la sélection, avec à son palmarès deux éditions du Tour de La Réunion remportés coup sur coup en 2017 et 2018.
Avant lui, aucun Mauricien n’avait réussi pareil exploit. Qui plus est, aucun cycliste n’avait enchaîné un doublé successif depuis le Français Dominique Chignoli en 1991 et 1992. Il se prépare activement pour ses premiers Jeux avec l’espoir de continuer sur sa divine lancée. La balle dans le camp des locaux qui ont rendez-vous avec l’histoire.

La sélection
Christopher Lagane, Gregory Lagane, Dylan Redy, Alexandre Mayer, Yannick Lincoln

Le programme
Première journée
Samedi 20 juillet
CLM par équipe
Émargement : 9h
Appel : 9h45
Départ : 10h
Distance : 38,6 km
Lieu de rassemblement : Dans la cour du gymnase de Côte d’Or
Parcours : Complexe sportif Côte d’Or — TD — rond-point… (1)… — TD-rond-point Ripailles – U-Turn — rond-point L’Avenir — TD — rond-point Côte d’Or — TD — rond-point Valentina — TD — rond-point Côte d’Or — Complexe sportif Côte d’Or (deux foix le circuit)