Gabriel Mayer effectuera un deuxième stage en France à partir du 22 de ce mois. Il restera dans l’hexagone pendant deux mois, son retour étant prévu pour le 25 août. Son premier stage qui avait duré un mois (en mai) a été très bénéfique et il s’attend à ce que ce soit encore le cas cette fois.
« Les courses que j’ai faites en France n’ont rien à voir avec celles de Maurice. Le niveau est beaucoup plus élevé. Ca roule tout le temps et cela n’empêche pas les attaques. Il y a aussi de vraies courses d’équipes lors desquelles, les coéquipiers se donnent à fond pour leur leader », explique Gabriel Mayer.
Le cycliste sera une fois encore hébergé par son entraîneur personnel, Bertrand Carabin qui a déjà établi un programme de travail à l’intention de son protégé.
« Ce deuxième stage me permettra d’apprendre davantage et de progresser. Déjà, celui du mois dernier m’a énormément appris. Le stage que j’ai eu l’occasion de faire avec la sélection régionale a été un des moments forts de mon passage. J’ai travaillé sous la houlette de Nicolas Dubois qui n’est autre que le sélectionneur de l’équipe de France espoir. Il est, toutefois, dommage que le froid m’ait gêné mais Nicolas Dubois est d’accord pour me reprendre en stage en été. Il a d’ailleurs fait un rapport positif sur moi », confie Gabriel.
Les efforts consentis lors de ce passage en France ont porté leurs fruits car Gabriel Mayer a pris une belle troisième place au classement général du Colin Mayer Classic, course en trois étapes disputée le week-end dernier. Lors du contre-la-montre individuel qui avait ouvert les hostilités, Gabriel s’était permis le luxe de devancer l’illustre Richard Baret, champion de La Réunion du CLM cette année encore. « Au niveau de la confiance, de tels résultats aident », note le jeune espoir de la petite reine mauricienne.
Notre interlocuteur précise qu’il sera rejoint en France par ses deux coéquipiers au Black River Sporting Club-Isostar, Grégory Piat et Hubert Perdrau en juillet. « Gregory et Hubert viendront préparer le Tour de Maurice pendant environ un mois », indique Gabriel. Il est à noter que Piat et Perdrau sont également entraînés par le Français Bertrand Carabin.