Le peloton se donne rendez-vous aujourd’hui sur le terrain de football de Poste Lafayette (plage publique) pour le Grand Prix de Bras d’Eau. Plusieurs catégories seront engagées à savoir Juniors, Élite 2, 3, Cadets, Pass-Cycliste et Masters. Les coureurs auront à s’affronter sur le parcours suivant : Terrain de Football de Poste Lafayette – TD direction Roches Noires – Église de Roches Noires – TAG aux feux intersection villages de Roches Noires/Route Côtière de Roches Noires – TD jusqu’au Forêt de Bras d’Eau – TAG intersection Bras d’Eau direction Route Côtière de Poste Lafayette (circuit de 15 kms à parcourir six fois). L’arrivée sera effectuée sur le terrain de football de Poste Lafayette. Le ravitaillement est autorisé au quatrième et cinquième tour.
En ce qu’il s’agit des favoris, les yeux seront une nouvelle fois rivés sur l’équipe la plus forte du peloton, le Faucon Flacq SC-KFC. Ce parcours plat et sans réelle difficulté favorise surtout les desseins d’un bon rouleur. À titre d’information, un rouleur est particulièrement performant sur les longues distances et les contre-la-montre, spécialiste de l’effort solitaire. Il est aussi très utile dans une équipe, capable d’étirer le peloton pour former une cassure dans le vent et de réduire l’écart d’une échappée en replaçant le leader de sa formation. C’est dans cette optique que la victoire devrait a priori revenir à l’un des coureurs les plus expérimentés du circuit, à savoir Steward Pharmasse.
Le cycliste du Faucon Flacq SC-KFC s’annonce comme le grand favori mais il faudra également surveiller son coéquipier Adriano Azor. Le natif de Camp Marcelin a une belle carte à jouer et pourrait également faire parler la poudre. « Ces deux coureurs possèdent des caractéristiques similaires. Ils sont costauds et une fois idéalement placés, ils peuvent faire la différence au sprint. Ce sont de gros atouts », a précisé le vice-président de la FMC et président de la commission cycliste du Fauco Flacq, Jean-Philippe Lagane. Yannick Lincoln, chef de fil de Moka Rangers-ENL, également très bon rouleur capable de faire la différence à tout moment, ne sera pas de la partie, lui qui était en action hier à Les Salines (cross-country VTT).
Le seul coureur susceptible de venir jouer les trouble-fête et empêcher le Faucon Flacq de réaliser un sans-faute est Jordan Lebon. Ce dernier devra toutefois gagner la bataille tactique pour arriver à s’extirper du groupe, car, s’il se retrouve à lutter pour le sprint final, il n’aura aucune chance. Tout laisse présager que le FFSC-KFC se dirige vers une nouvelle victoire.