Grégory Lagane, coureur junior, passera une partie de l’année en Suisse. Il a été retenu pour intégrer la structure du Centre mondial de cyclisme (CMC), à Aigle. Le jeune coureur, champion de Maurice cadets l’année dernière, fait un pas de plus vers le niveau professionnel. En effet, le centre est réputé pour avoir abrité quelques grands noms du vélo mondial, et même africain. On cite ici le Seychellois Hedson Mathieu et le Tunisien Rafa Chtoui.
Grégory Lagane ira donc poser ses valises en Suisse entre les mois de juin et septembre. Actuellement étudiant au Lycée La Bourdonnais, le coureur a bénéficié d’une bourse du Trust Fund for Excellence in Sports. Âgé de 17 ans, il est considéré, à juste titre, comme l’un des meilleurs espoirs du cyclisme mauricien. Doté de solides capacités de grimpeur, il a fait la leçon, du haut de ses 16 ans, à ses aînés dans un chrono qui s’est déroulé l’année dernière à la Montagne des Signaux. Auparavant, il devait s’illustrer lors d’une fun ride, où il finit deuxième derrière Yannick Lincoln.
Jean-Philippe Lagane, le père du coureur, se dit très content que son fils puisse aller se parfaire dans une structure aussi importante que le CMC. « Il y a quelques années, il m’a dit qu’il allait tout faire pour participer au Tour de France. Au début, je n’y croyais pas trop. Mais je me dis qu’il se rapproche petit à petit de son rêve », avance-t-il. D’ailleurs, pour Jean-Philippe Lagane, ce n’est que la première étape d’un long processus. « S’il a un peu de chance, à lui de la saisir. Il fait partie d’un lot de 5 000 enfants et ils ne sont que 200 à réussir. » Pourtant, il s’agit pour le coureur de garder les pieds sur terre. « Il lui faudra aussi prendre conscience qu’il a son bac à passer », souligne Jean-Philippe Lagane.
Mais pour l’instant, le jeune coureur est toujours sur son petit nuage. En 2009, James Colin Mayer avait également été accepté au CMC. Mais il ne s’y est pas rendu par la suite. Par contre, Grégory Lagane deviendra bien le premier Mauricien à bénéficier de l’expertise du CMC. « Ce sera une belle expérience. Mais surtout, il apprendra à se préparer en fonction des événements. Il se pourrait qu’il aille participer aux championnats du monde », avance Jean-Philippe Lagane. C’est peut-être le début d’une nouvelle aventure.