Hervé Flore a été reconduit à la présidence de la Fédération mauricienne de cyclisme (FMC), à l’issue de l’assemblée générale élective qui s’est tenue hier, au stade George V. Ces élections ont vu l’arrivée de six nouveaux membres et le départ de Caroline Le Blanc, qui n’a pas été réélue.
L comité, mis en place pour les quatre prochaines années sera composé d’Hervé Flore, Lawrence Wong (vice-président), Hans Brasse (secrétaire), Dominique Froget (assistant-secrétaire), Patrick Cugnet (trésorier) et Jean-Lou Desjardins (assistant-trésorier). Les membres sont André Le Blanc, Mathieu Calypso, Catherine Victoire, Jean-Philippe Lagane et Norbert Froget.
À l’heure du vote, les décisions semblaient déjà prises. En effet, sur les six nouveaux postulants, tous ont été retenus. Mais la victime de cet état de choses n’est autre que Caroline Le Blanc. Elle n’a pas obtenu suffisamment de voix pour faire partie du comité directeur. La déception est donc grande pour la représentante de Curepipe. « Je suis franchement déçue. Je ne m’attendais pas à un tel revirement », lâche-t-elle. Elle ne s’en remet pas. « Je n’arrive pas à y croire. Ce n’est pas aussi logique d’avoir des coups de bâtons après avoir tant fait. »
Mais pourtant, elle promet de rester dans le giron. « Je serai toujours active dans mon club. Je souhaite bonne chance au nouveau comité, tout en espérant qu’ils arrivent à mener le cyclisme à bon port », lance-t-elle, bonne joueuse. Doit-on voir là un règlement de comptes ? Car Caroline Le Blanc est connue pour être franche et n’a pas la langue dans sa poche.
Au niveau des voix, justement, Hervé Flore en a récolté 12. Tout comme Lawrence Wong et cinq autres membres. « Elle n’a pas obtenu le nombre nécessaires pour passer », souligne Hervé Flore, en parlant de Caroline Le Blanc, qui n’a récolté que sept voix. Hervé Flore, lui, voit l’arrivée des nouveaux membres d’un très bon oeil. « Cela fera six nouvelles façons de voir les choses », avance le président, qui annonce une réunion du comité directeur dès la semaine prochaine.
L’AGE avait pourtant mal commencé, puisque le bilan financier de la FMC n’avait pas été présenté. « C’est vrai. Nous n’avons pas d’excuse à ce sujet. Les comptes n’ont pas été présentés », soutient Hervé Flore. Cependant, le travail incombait à l’ancien trésorier, Berty Appadoo. « Je le répète. Nous n’avons pas d’excuses. Le travail aurait dû avoir été fait. » Il semble aussi qu’Hervé Flore prépare déjà sa succession. « C’est une éventualité. Je vais y réfléchir. Et peut-être que je passerai la main dans deux ans. »
Reste désormais à savoir quelles seront les priorités du nouveau comité. Avec six nouveaux membres, la FMC gagnerait à se mettre au diapason en matière de formation. Ce nouveau mandat tombe bien pour Hervé Flore : le comité directeur a avalisé un calendrier new-look. Ce sera là son premier test…