Bertrand Carabin était récemment de passage à Maurice. Il a participé à la course de vélo tout terrain (VTT) en binôme, l’Omnicane Southern Tropical Challenge mais a également travaillé avec les cyclistes mauriciens dont il est l’entraîneur. Ils sont au nombre de huit. Outre Aurélie Halbwachs et Yannick Lincoln qui sont les plus connus, Carabin s’occupe aussi de la formation de plusieurs jeunes, à savoir Gabriel Mayer, Mathieu Le Blanc, Grégory Piat, Hubert et Guillaume Perdrau et Julien Lagesse. Le Français caresse toujours le rêve de mettre sur pied une équipe continentale composée de Mauriciens.
Avec Aurélie Halbwachs, Bertrand Carabin a eu l’opportunité d’aborder sa préparation en vue d’une qualification pour les Jeux Olympiques de l’année prochaine à Londres. Pour rappel, la championne d’Afrique de 2006 a signé pour une équipe professionnelle en France, Vienne Futuroscope, et va se déplacer en Europe pour s’aligner à des courses en avril prochain.
«Aurélie va prendre part à des courses qui lui permettront de marquer des points pour obtenir une qualification pour les JO. Il n’est pas question pour elle de s’aligner aux grosses coupes du Monde parce qu’elle n’a pas encore le niveau pour cela. Dans une course, il vaut mieux être devant que souffrir derrière. Les épreuves auxquelles elle s’alignera seront choisies en fonction de cela », explique Bertrand Carabin.
Celui-ci est très optimiste quant aux chances de la cycliste d’être de la partie à Londres, d’autant qu’elle est bien physiquement et moralement. « Aurélie est plus décontractée par rapport aux années passées. Elle a muri et peut progresser davantage. Si la préparation se passe correctement, elle devrait pouvoir se qualifier pour les JO », indique Carabin. L’entraîneur précise qu’après les championnats nationaux de VTT prévus ce matin, Aurélie prendra du repos. « Une coupure d’une semaine minimum. On verra par la suite comment poursuivre le travail », dit-il.
Durant son séjour, Bertrand Carabin a aussi consacré beaucoup de son temps à encadrer ses jeunes protégés. Ces derniers ont eu droit à un stage intensif de musculation. « On a fait plusieurs séances de culture physique générale sans le vélo. Il me faut m’assurer que les exercices que je leur recommande soient bien exécutés. Mais ils ont aussi effectué des entraînements d’endurance, de deux à trois heures en moyenne. Ce qui leur permettra d’être en bonne condition pour le Tour de Maurice U23 (ndlr : prévu du 16 au 18 décembre) », déclare l’entraîneur français.
Parlant de Gabriel Mayer, Carabin dira qu’il fera un ou deux stages en France l’année prochaine. « Gabriel qui sera junior première année en 2012, effectuera un ou deux stages en France. Normalement, il viendra une première fois en avril. Il y a beaucoup de courses nationales junior à cette époque et il reviendra en août possiblement », laisse entendre le technicien français.
Avec ses jeunes protégés, Bertrand Carabin prépare surtout les Jeux des îles de l’Océan Indien (JIOI) de 2015 à La Réunion et les Jeux Olympiques de 2016 à Rio au Brésil. Il caresse toujours le rêve de créer une équipe continentale composée de Mauriciens.
L’Union cycliste Internationale (UCI) a pour objectif de développer le cyclisme africain à travers l’Africa Tour et pour Bertrand Carabin, il serait dommage que Maurice n’y soit pas représentée. « Yannick Lincoln pourrait être le capitaine de route de cette équipe qui comprendrait les meilleurs jeunes espoirs du cyclisme mauricien. Cela demande un budget annuel de 200,000 euros et je fais donc un appel aux sponsors. Cela pourrait également profiter au pays sur le plan touristique », conclut Bertrand Carabin.
Tout ce que l’on espère est que cet appel soit entendu de tous ceux qui ont à coeur le développement du cyclisme mauricien.