Mike Chong Chin a remporté dimanche le Grand Prix de la Vigie au terme d’une course d’attente brillamment négociée par le Vélo Club de Pamplemousses (VCP). Depuis plus d’un an qu’il attendait ça, le voilà qui lève les bras pour son club, qu’il a rejoint en 2011. Une victoire qui aura mis 2h33’26 à se dessiner, au terme des 96 km de la course. Et derrière lui, son équipier Anthony Laurent vient conclure la belle journée du VCP.
Une fois la course terminée, tous viennent le saluer. Il faut dire qu’il en jette, du haut de ses 36 ans. « La retraite ? Non, je n’y pense pas », sourit Mike Chong Chin. Alors, il pense à la dernière année sans victoire qu’il a connue. « Quand j’ai décidé de quitter l’UCRH pour le VCP, c’était un peu une loterie. Avec six joueurs qui risquaient d’être appelés en sélection pour les JIOI, je me disais qu’il fallait mettre les chances de mon côté », se souvient-il.
Pourtant, cette course n’était pas forcément destinée à Mike Chong Chin. Sur les six tours à parcourir, il en a passé à observer la situation. « On voulait travailler pour Anthony Laurent. » Mais comment s’est-il retrouvé devant ? « Quand je suis sorti, personne n’a suivi. C’est tout. »
À bien y voir, c’est la chance, mais surtout l’expérience qui a parlé. Un petit groupe s’était formé, avec les Ashley Sumbhoolaul, Steward Pharmasse, Olivier Lecourt, Mike Chong Chin et Anthony Laurent, entre autres. Ce petit groupe aura pris rapidement de l’avance.
De coups de pédale en coups de pédale, les fuyards auront pris une avance assez importante. Puis, c’est au tour de Mike Chong Chin de s’offrir un bond de sortie. « Au rond-point de Nouvelle France, j’ai vu que j’avais une chance de creuser l’écart. Et avec le vent dans le dos, je savais que tout devenait possible », sourit le vainqueur du jour.
Son putsch lui permet du même coup de monter sur la plus haute marche du podium. « L’année dernière, je voulais aller aux JIOI. J’avais réussi quelques places sur les grandes courses et je pense que c’était ma meilleure saison. » Maintenant, il se concentre sur la suite, sans vraiment cocher un quelconque rendez-vous sur son calendrier. « Je ne me dis pas que je dois gagner telle ou telle course. Mais je pense qu’on peut faire bien sur les grands circuits et les courses assez dures. »
Et derrière lui, on retrouve son jeune comparse, Anthony Laurent. Deuxième au général, il prend notamment la première place en catégorie 2, en 2h33’40. Une juste récompense pour un coureur qui a longtemps fait preuve d’abnégation, mais qui a montré d’excellentes dispositions.
« Vous savez, avec Mike qui fait premier et moi deuxième, il y a toutes les raisons d’être contents. » Et surtout, il garde les pieds sur terre. « Ça va être dur, mais j’espère vraiment qu’on pourra prendre d’autres victoires. C’est bon pour le club. »
Le VCP a aussi ramené le trophée chez les juniors grâce à Sébastien Espiègle, qui a pris la septième place au général (2h35’57). Cependant, ils n’ont rien pu faire dans les autres catégories, avec un partage plus ou moins équitable entre le VCJCC-Bank One et le BRSC-Isostar.
En catégorie 3, on a assisté au triomphe du trio Xavier Rivalland, Pascal Pilot et Grégory Toulet. Ils ont tous les trois bouclé le parcours en 1h44’03. En catégorie 4, André Le Blanc a bouclé les quatre tours du circuit (64 km) en 1h44’03, devant Christophe Gérard (1h44’18) et Jean-Philippe Lagane (1h44’41).
Chez les minimes et les cadets, Grégory Lagane signe son deuxième succès en autant de sorties, après sa première victoire au Champ de Mars. Il aura parcouru les 64 km de la course en 1h47’45, loin devant Guillaume Perdrau, deuxième en 1h51’27. Fidzerald Rabaye (VCJCC-Bank One) complète le podium.