Samedi, les Championnats du monde de cyclisme sur route, seront à leurs avant-dernier jour. Samedi, c’est aussi le jour où le Mauricien Olivier Lecourt, junior deuxième année, ira briguer un titre mondial dans la course en ligne.
Oliver Lecourt, champion de Maurice junior, ira donc se frotter à l’élite mondiale de sa catégorie. Sur un parcours qui devrait avoisiner les 140 km, le Mauricien ira défier les puissances mondiales que sont les Français, Allemands, Américains et autres Britanniques.
Pourtant, ce n’est pas un tant soit peu un titre qu’il chercher. Depuis l’année dernière, sa première saison en Allemagne, il a parlé d’un de ses objectifs : passer pro. « En Allemagne, je vais essayer de me faire remarquer », nous avait-il déclaré l’année dernière, quelques jours avant de prendre l’avion pour Munich.
Il semblerait que ses prestations aient plu aux dirigeants munichois, qui l’ont demandé de revenir cette année. D’ailleurs, son passage au sein de son club allemand semble lui avoir été bénéfique, puisqu’il s’est permis d’aller défier Yannick Lincoln, le chef de file de son club (VCJCC-Bank One), dans le Trophée des Grimpeurs, s’accrochant à lui pendant toute la montée et ne lâchant qu’à deux kilomètres de l’arrivée.
Pendant son passage à Maurice, il prendre le temps de gagner un championnat national, histoire d’avoir un maillot à exhiber sur ls routes européennes. Par contre, en rentrant à Munich, il fait définitivement une croix sur le Tour de Maurice.
Mais cela lui servira, puisqu’il sera aligné au Regio Tour, sorte de mini-tour de France, disputé en quatre étapes, qui a vu la participation de plusieurs sélections, dont celle des États-Unis et de la France pour ne citer que les plus prestigieuses.
Quelques jours après, il prenait l’avion pour le Danemark et Copenhague, où il disputera ses premiers Mondiaux. Déjà, l’année dernière, c’était un rêve qu’il caressait, mais qu’il n’avait pas voulu évoquer.
Par contre, cette année, il sera bien au départ de la course en ligne. Une course qu’il devra essayer de maîtriser au mieux s’il veut justement se faire remarquer…