Le champion de Maurice junior en titre, Olivier Le Court de Billot, entamera bientôt sa saison en France. Il a, en effet, été accepté au sein du club de Sainte-Croix-en-Plaine, à Colmar en Alsace, France. L’ancien sociétaire de Vélo club des Jeunes cyclistes de Curepipe (VCJCC) a opté pour la France cette fois au lieu de l’Allemagne ou il s’était rendu l’an dernier dans le but de faire davantage de courses à étapes. « En Allemagne, la plupart des courses sont des critériums. C’était une bonne expérience pour moi mais cette année, j’ai envie de faire plus de Tours », confie Olivier Lecourt de Billot.
Il mettra ainsi le cap sur la France début mars avant de revenir à Maurice en juin pour passer son baccalauréat. A la fin de juin, il repartira pour l’hexagone pour y demeurer jusqu’à la fin du mois de septembre. « Mon but est de me faire repérer lors des courses en France. A plus long terme, j’ai pour objectif de passer professionnel », confie le coureur.
Mais passer de si longs mois en France a un coût et c’est ainsi qu’Olivier Lecourt de Billot et ses parents ont frappé à plusieurs portes pour trouver des fonds. La première compagnie à répondre favorablement à leur appel est Omnicane.
En effet, vendredi dernier, le coureur s’est vu remettre un chèque de Rs 25 000 des mains de Rajiv Ramlugon, CSR Coordinator de l’Omnicane Foundation, au cours d’une cérémonie qui a eu lieu à La Baraque, L’Escalier.
« Olivier a l’ambition de devenir le premier Mauricien à pratiquer le cyclisme professionnel. Nous espérons, qu’avec le soutien de ses parents et d’autres partenaires, ce rêve sera une réalité prochainement », a fait ressortir Rajiv Ramlugon lors de son allocution.
« Après que nous eûmes reçu la requête d’Olivier, Omnicane Foundation n’est pas restée insensible à cette sollicitation. Qui plus est, Olivier réside à Gros Bois, soit à quelques kilomètres de notre flexi-complexe cannier, qui demeure une région prioritaire pour l’Omnicane Foundation », a-t-il ajouté.
Rajiv Ramlugon a aussi indiqué qu’Omnicane Foundation continuera à soutenir Olivier Lecourt de Billot lors des prochaines saisons.
Le cycliste a remercié l’Omnicane Foundation d’avoir bien voulu le soutenir pour sa saison.
–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
Au sein de l’UCRH: A la recherche de sponsors
L’Union cycliste de Rose-Hill (UCRH) est à la recherche d’un sponsor pour la saison 2012. Selon Bernard Olivier qui a repris la présidence après le départ de Gaëtan Rosette à l’issue de la saison 2011, des négociations sont en cours avec trois compagnies actuellement pour trouver un accord.
« Il y a trois sociétés qui souhaitent nous aider et nous sommes en négociations avec elles en ce moment. J’espère que nous arriverons à des accords très bientôt », indique Bernard Olivier.
Au niveau des coureurs, la formation des villes soeurs sera vraisemblablement privée de Hugo Caëtane et Pascal Ladaub pour la première partie de la saison dans la mesure où ils songent à tenter leur chance en France.
L’UCRH pensait pouvoir compter sur les services de James Colin Mayer cette année, mais le projet n’a pas abouti. « Nous étions en négociations avec James Colin Mayer mais cela n’a finalement pas abouti. C’est dommage car il aurait été d’un apport certain à notre équipe », souligne Bernard Olivier.
C’est ainsi que notre interlocuteur veut miser sur les jeunes du club et leur donner la possibilité « de disputer quelques courses et effectuer des stages à La Réunion au cours de l’année. »
Bernard Olivier veut également mettre en place une école de cyclisme à Beau-Bassin/Rose-Hill avec le soutien de la municipalité. Un vieux projet qui n’a jamais pu être concrétisé. « Il est un fait que nous n’avons jamais pu faire de cette école de cyclisme une réalité jusqu’à présent, mais j’espère que l’on pourra changer cela cette année. Il nous faut pour cela trouver un encadreur qui pourra s’occuper de ces jeunes et le rémunérer. C’est un projet qui nous tient à coeur », affirme le président de l’UCRH.
Bernard Olivier espère, d’autre part, que l’UCRH disposera d’une équipe compétitive en deuxième partie de saison afin, notamment, de faire bonne figure au Tour de Maurice prévu fin août/début septembre.