La saison cycliste, qui commence demain avec le désormais traditionnel Circuit du Champ de Mars, ne annonce pas aussi palpitante qu’on ne le croit. À la lecture du calendrier, on ne voit aucun objectif majeur, les championnats d’Afrique et le Tour de Maurice sont les seuls gros événements, avec l’Étoile de l’océan Indien et le Tour de La Réunion.
Que restera-t-il donc aux coureurs en cette saison 2012 ? Les courses ressemblent à peu près à celles de l’année dernière. Et sauf si la glorieuse incertitude du sport passait par là, on pourrait déjà cocher le nom des vainqueurs. Un scénario qu’on pourrait envisager.
Autre scénario : les forces en présence sont plus ou moins égales. L’année dernière, on s’en souvient, les championnats nationaux ont été plombés par une attitude attentiste. Finalement, les championnats nationaux ont souri à un extrême outsider, Thomas Desvaux, qu’on n’attendait pas.
Les jeunes, l’année dernière, ont fait mieux que montrer les dents. Mathieu Le Blanc (VCJCC-Bank One), junior deuxième année, avec deux victoires, s’est taillé une solide réputation. Olivier Lecourt (ex-VCJCC-Bank One) avait lui aussi donné un petit aperçu de ses qualités de grimpeur.
Le Black River Sports Club (BRSC), avec sa pléiade d’individualités, semble en mesure de contester la suprématie curepipenne. Cinq victoires pour les gars de Rivière Noire, championnat nationaux compris. Et petit clin d’oeil au talent qu’il y a du côté du BRSC : sur les six titres nationaux en jeu, ils en enlèvent quatre. Alors, faut-il considérer le BRSC comme une menace ? A priori, oui.
Une des équipes à suivre également sera le VCP. Une équipe qui ne comporte pas autant d’éléments prometteurs que le VCJCC-Bank One ou le BRSC, mais qui possède malgré tout des coureurs rusés. Sorti de nulle part, Anthony Laurent avait signé le seul succès de la saison passée lors de la deuxième étape du Colin Mayer Classic. De son côté, Mike Chong Chin avait terminé troisième des championnats nationaux sur route.
N’oublions pas que le VCP, sous la poussée de ce même Mike Chong Chin, avait réalisé le deuxième temps du championnat de contre-la-montre par équipes… avant de se voir rétrograder à la troisième place par les commissaires.
Un dernier mot sur l’Union cycliste de Rose-Hill (UCRH). Depuis l’année dernière et le succès au Circuit du Champ de Mars, rien. Ses coureurs étaient dans les bonnes échappées, mais ont toujours manqué les dernières ressources pour venir enlever la victoire. Cette année, le départ de ses principaux porte-drapeau l’obligera peut-être à se recentrer et revoir ses plans.
Ce petit tour d’horizon n’est cependant qu’un constat et un bilan de la saison écoulée. Peut-on d’ores et déjà parler de forces en présence ou d’échecs ? On peut seulement espérer que 2012 apportera son lot de surprises et que le petit monde du vélo mauricien acclame de nouveaux champions.