La seule course à étapes, hormis le Tour de l’île, du calendrier cycliste retiendra l’attention ce week-end sur les routes du sud-ouest de l’île. Et il faudra être très costaud pour entamer deux montées de Chamarel pour les Elites/Juniors après un contre-la-montre (clm) individuel de 15 km prévu samedi après-midi à 14h avec départ au rond-point du Paradis Hotel au Morne. Le Pina Colada Classic promet d’être riche en enseignements.
Ce mardi, les organisateurs ont présenté l’événement à la presse au restaurant Red Phoenix à Port-Louis pour situer toute son importance. La course, qui est sponsorisée par la compagnie La Trobe Ltd sous la marque de boisson Nature’s Juice, Pina Colada, se disputera donc sur deux jours. Soit un clm qui se courra samedi pour toutes les catégories reconnues, (Elite 2-3/Juniors/Cadets/Minimes/Pass Cyclistes/Masters 2-3) sur une distance approximative de 15,2 km étendue entre le rond-point du Paradis, La Gaulette Case Noyale et Bois Puant avec arrivée prévue à Russeau Créole. Ce clm désignera d’ailleurs, comme habituellement, un leader dans chaque catégorie en vue de la course en ligne de dimanche matin.
Jean-Philippe Lagane, vice-président de la Fédération mauricienne cyclisme (FMC), a fait principalement ressortir que le Classic « va mettre en perspective les futurs courses à étapes », en sus de remercier le sponsor. Cette course comptant pour la 5e étape de la Pédale d’Or « permettra déjà à la FMC de voir quels sont les coureurs qui sont bien en jambes dans une course à étapes. Il y aura des révélations, même si ce sont les coureurs du Faucon Flacq qui dominent depuis la rentrée », est-il d’avis. Si le favori au titre sera bien entendu Yannick Lincoln, d’autres coureurs tels Grégory Lagane et même Phlippe Colin devraient également se montrer.
La Trobe Ltd était représentée par Julie Cupenen, Janice Adélaïde et Magalie Gurbhoo. Janice Adelaide a effectué une présentation du maillot que porteront dimanche matin les leaders au départ de la course en ligne. Pour José Achille, entraîneur national, il est fort probable que la récupération et la stratégie « décident de l’issue de cette belle épreuve. »