La formation sud-africaine de la OwnSurance/PTA North Toyota, anciennement connue comme la Bionic/V-Office, a confirmé sa présence pour le Tour de Maurice cycliste, qui se tiendra en juin. Les Sud-Africains de la OwnSurance/PTA North Toyota sont connus pour être de redoutables sprinters mais aussi de bons grimpeurs.
Pour la petite histoire, Alan Gordon, de la OwnSurance/PTA North Toyota, a terminé le Tour de Maurice 2012 avec le maillot à pois, alors que Petri Strydom avait manqué le maillot rush du meilleur sprinter de peu. D’ailleurs, Thierry David y a été en stage en début de saison. « À bien y voir, c’est une équipe très homogène. » C’est-à-dire que l’équipe possède des grimpeurs, des sprinters et même un coureur capable de jouer le général.
« Ce n’est pas forcément l’équipe la plus dangereuse. Mais c’est celle dont on devra se méfier », analyse Thierry David, qui sait de quoi ils sont capables. Toujours est-il que l’équipe n’est jamais venue avec l’intention de jouer les faire-valoir. Les Sud-Africains comptent même une victoire d’étape, par Alan Gordon, en 2010, à Beau-Plan.
La Fédération mauricienne de cyclisme (FMC) a aussi envoyé des invitations pour le rendez-vous de juin. Ainsi, plusieurs formations ont été contactées. Dans le lot, on retrouve l’Australie, la Namibie ou La Réunion. Hervé Flore, président de la FMC, précise cependant que ces invitations ont été envoyées aux clubs. « La seule équipe nationale que nous avons invitée est celle de La Réunion. » Quant aux Seychelles, tout porte à croire que c’est la sélection nationale qui fera le déplacement, au cas où la Fédération seychelloise avalise la présence des Dallons sur le Tour. La Fédération malgache de cyclisme a également été sollicitée afin que les coureurs de la Grande île puissent enfin être présents sur le Tour. «  Ce serait une bonne chose. Mais tous les ans, on se demande s’ils viendront ou pas », avance Hervé Flore.
Par contre, la question de la sélection nationale ne se pose pas. Selon toute vraisemblance, ce n’est pas cette année encore qu’on reverra le maillot quadricolore sur le Tour de Maurice. La FMC se retrouve encore une fois devant l’éternelle question d’argent. Sur une note plus positive, il faut savoir que, selon les bruits qui courent, le maillot jaune a déjà trouvé preneur. Mais du côté de la FMC, on garde un silence absolu sur cette question.