Le coureur Hugo Caëtane, double champion de Maurice de cyclisme sur route, pourrait se rendre en France finalement. Car si la question a été débattue au sein du comité exécutif de l’Union cycliste de Rose-Hill (UCRH), pour l’instant, rien n’a transpiré.
Le problème était simple à l’origine : Hugo Caëtane avait soumis sa démission de son club avec un tantinet de retard. Ce qui l’a privé de son départ pour la France. Mais il semblerait que les dirigeants du club de Rose-Hill soient revenus à de meilleurs sentiments.
« Nous allons nous pencher sur le cas d’Hugo Caëtane lors de la prochaine réunion du comité exécutif », laissait entendre Bernard Olivier, président de l’UCRH. « Ce n’est qu’à partir de ce moment qu’on pourra se prononcer sur la question », poursuit-il.
Cependant, le coureur, lui, se montre un peu avare de commentaires. « Pour l’instant, les négociations sont en cours. On verra bien ce que ça donne. » Les deux parties travaillent dans l’idée de trouver la meilleure solution pour les deux parties.
Par ailleurs, le club rose-hillien a démarré les activités d’une école de cyclisme. Une section qui vise les enfants de la région. « C’est un rêve que nous caressons depuis quelques années déjà. Maintenant que nous avons lancé le concept, nous espérons qu’il va grandir », souligne Bernard Olivier.
Cette école, formée avec un petit groupe d’enfants, fournira, à terme, des coureurs pour les catégories minimes et cadettes. « C’est ce dont nous aurons besoin dans les années à venir. » Mais le recrutement pour cette école s’est orienté dans un premier temps vers des adolescents âgés de 12 à 15 ans. « Nous avons aussi besoin de coureurs de cet âge. » Mais que les plus jeunes se rassurent : ils pourront intégrer la structure. « Nous visons des jeunes de 7 à 12 ans. Là aussi, il s’agira de fournir des coureurs aux minimes et cadets. »
L’école de cyclisme a quartiers sur le parking de la municipalité de Beau-Bassin/Rose-Hill, au Plaza. « La mairie nous a gentiment accordé un espace pour nos activités », souligne le président de l’UCRH. L’école a été placée sous la direction de Jean-Hervé Louison, directeur sportif de l’UCRH. « Pour l’instant, nous souhaitons intégrer les jeunes de la région. Je lance donc un appel aux habitants de la ville afin qu’ils soutiennent notre école », conclut Bernard Olivier.