Richard Barret et Michel Mayer ont remporté dimanche la version 2011 du Vet’s Tour de Maurice. Richard Barret en catégorie “A” (30-49 ans) et Michel Mayer en catégorie “B” (50 ans +) ont parcouru les 235 km de la course en 6h17’54 et 6h51’17 respectivement, avec des avances assez confortables sur leurs adversaires. Retour sur trois jours de course intense.
« Je suis déjà à la fin de la saison. Ça ne fait que 15 jours depuis que j’ai repris le vélo », lâche Richard Barret, heureux vainqueur en catégorie “A”. Pendant les trois étapes, il a subi les attaques d’Arnaud de Commarmond, deuxième avec 6h18’42. « Quand je suis venu, ce n’était pas du tout avec l’intention de gagner. On venait pour se faire plaisir, pour faire honneur au sponsor, mais l’objectif était de prendre du bon temps sur les routes », avance Richard Barret, troisième du dernier Tour de Maurice en août.
Mais bien sûr, lui qui voulait seulement se faire plaisir ne peut s’empêcher d’attaquer. « C’est sur le vélo que les sensations sont revenues. Je n’ai même pas fait le Tour de La Réunion. C’est dire que la saison était depuis longtemps finie. Mais là, je ne regrette pas d’avoir repris le vélo », avance le vainqueur.
À 47 ans, il ne sait pas s’il va raccrocher. Mais Richard Barret est connu pour ses come-backs. « C’est ce qui fait que, après 31 ans dans la compétition, j’y suis toujours. Il y a l’ambiance, les amis, les amitiés qui se lient. Alors, c’est vrai que je raccroche, mais ça me manque. Et je reviens », sourit-il.
En catégorie “B”, Michel Mayer a réussi l’exploit de reprendre le maillot alors que son adversaire direct, François Audibert, avait une infime avance sur lui. Pour lui, sa présence sur le vélo vient d’une envie de se dépasser. « Je dois dire que c’était difficile. Une pensée spéciale à François Audibert qui m’a rendu la vie difficile pendant ces trois étapes. »
Pourtant, il a attaqué dès le km 0. « Depuis quelque temps, j’ai levé le pied en ce qui concerne les entraînements et les compétitions. Mais c’est surtout pour les enfants que je suis toujours à vélo. Je veux donner un exemple de rigueur et de volonté », soutient celui qui compte dix titres de champion de Maurice à lui seul (neuf sur route et un en VTT).
Michel Mayer, 55 ans, aura mis 6h51’17 pour parcourir les 235 km de cette deuxième édition du Vet’s Tour, alors que François Audibert 6h52’32 pour boucler la distance. C’est pourtant dans la troisième étape que s’est jouée la victoire. Au départ des ultimes 100 km de course, à Plaisance, c’est Audibert qui menait avec une toute petite seconde d’avance. Mais une chute, dimanche matin peu avant l’arrivée, le reléguait à 1’15.
Peu avant le départ de la dernière étape du Vet’s Tour, les organisateurs ont donné celui du 100 km CRA International Classic. Une course qui a vu la participation des deux pros de Big Mat-Aubert, Sylvain Georges, vainqueur du Tour de Maurice 2009, et Dimitri Le Boulch. « L’année dernière, j’étais seul. Cette année, avec Dimitri, c’était autre chose », souligne Sylvain Georges.
Et comme en 2009, il a ajouté cette course à son palmarès en remportant la victoire au sprint devant James Colin Mayer, qui revient après un an d’absence. Les deux premiers auront mis 2h10’18 et 2h10’19 respectivement pour boucler les 100 km. Le Réunionnais Christopher Lebon complète le podium en 2h10’23.
« Les Réunionnais du Club cycliste de Saint-Leu ont tout fait pour leur rendre la vie dure », avance Sylvain Georges. Mais à dix kilomètres de l’arrivée, il prend les commandes et voit James Colin Mayer venir avec lui. Ils feront route ensemble. Et Sylvain Georges, habitué à faire le poisson pilote pour les sprints, se voit transformé en sprinter, alors que James Colin Mayer opposera une résistance jusqu’au bout. Mais son manque de pratique et son absence pèseront lourd.
Il n’empêche qu’il est content. « Revenir après une si longue absence et faire une course pareille, c’est bien. Et un grand merci à CRA pour permettre aux jeunes de rêver », avance-t-il.