L’entraîneur national de cyclisme, José Achille, n’occupe plus ce poste depuis une semaine. Il a envoyé une lettre en ce sens à la Fédération mauricienne de cyclisme (FMC), qui a accusé réception du courrier. À l’heure actuelle, les deux parties ont confirmé la démission du technicien.
Une réunion du comité directeur, tenue en début de semaine, a abouti sur une demande formelle au principal concerné afin qu’il précise ses intentions. « José Achille est aussi un fonctionnaire, qui a été attaché à la FMC », explique Jean-Philippe Lagane, vice-président de la FMC.
Sauf que la FMC ne veut pas prendre acte du départ du technicien, qui a été présent à la tête de la sélection nationale depuis près de 20 ans maintenant. « Nous allons venir de l’avant une structure où José Achille a sa place. »
Selon nos renseignements, le départ de José Achille aurait été provoqué par des reproches qui lui auraient été adressés pour les démarches liées au visa du DTN Michel Thèze.
La FMC a également demandé à José Achille de s’expliquer sur son départ. « Nous voulons savoir ce qui a pu motiver cette décision. »
Il nous revient également que le MJS a également sollicité une réunion avec toutes les parties concernées afin de démêler cette situation.
Interrogé, José Achille a seulement confirmé sa démission, sans vouloir en dire davantage. Il faudra sans doute attendre le retour du président de la FMC, Lawrence Wong, actuellement au Rwanda, pour que cette situation connaisse un dénouement.