Steward Pharmasse a enlevé son troisième titre de champion de Maurice, à bientôt 36 ans, après ceux de 2003 et 2004. Un titre qui semblait lui tendre les bras dès le départ de la course de 140,6 km qu’il a parcouru en 3h35’34.
En l’interrogeant, on comprend à peu près pourquoi le coureur du BRSC-Isostar, promu leader de la formation de l’Ouest et favori de la course, a pris goût à la victoire. « Avec Thierry David (son coéquipier), on a contrôlé la course. »
En effet, au fil d’une course à rebondissements, le coureur expérimenté, comme l’a souligné son coéquipier Jérémy Seeyave — sacré plus tôt chez les juniors —, a pris ses responsabilités pour aller traverser la ligne en solitaire.
Après un premier round d’observation, les prétendants se montrent. Philippe Colin s’en va, et le peloton l’observera. Puis, en remontant Nouvelle-France, le grand réveil : les échappées, ou tentatives d’échappée, sont plus percutantes. Mais personne ne s’offre vraiment un bond de sortie. Entre-temps, Mathieu Le Blanc, champion de Maurice sortant, Philippe Colin, Thierry David et Stéphano Ollivier arrivent à fausser momentanément compagnie au reste du peloton. Ils prennent quelques secondes d’avance, mais sont poursuivis par Yannick Moratorio, Yolain Calyspo, monté en catégorie 2 récemment, et Mickaël Marmitte. Mais au troisième tour, l’échappée sera contrée.
C’est l’instant que choisit Steward Pharmasse pour aller chercher le titre. En compagnie de Sébastien Hacques, invité surprise du podium l’année dernière, et avec Yolain Calypso et Mickaël Marmitte en chasse, le double champion de Maurice dominait tout le reste du peloton. « Le VCP a choisi de ne pas rouler. J’en ai profité », souligne le vainqueur du jour.
Hacques s’accrochera aussi longtemps qu’il le pourra, mais lui aussi devra abdiquer avant la fin. Devant, Steward Pharmasse impose un rythme fou. Chaque coup de pédale le porte un peu plus vers un nouveau titre. « Pourtant, j’ai pris cette course comme n’importe quelle autre. C’est bien de gagner, d’autant que je suis venu sans aucun objectif particulier. » Mais dans le peloton, au lieu de se serrer les coudes pour refermer sur le fuyard, on préfère s’observer. Ce qui signifie ouvrir un boulevard pour le coureur de l’Ouest. Dans le dernier tour, il fera cavalier seul contre toutes les difficultés du parcours.
« En revenant de Nouvelle-France, il y avait le vent en face en plus de la montée. » Mais comme personne ne semblait intéressé à refermer les 2’30 de retard accusé par le peloton, il continue sur son rythme. « Dans un sens, c’est une course comme les autres. Mais après, je me suis retrouvé devant, j’ai roulé sans trop me poser de questions », souligne Steward Pharmasse.
En l’absence du VCJCC-Bank One, la course revenait donc aux outsiders. « Vu l’absence de Yannick, tout le monde se surveillait. » Lui n’a fait que profiter de cette situation pour offrir dans la foulée un troisième titre en deux jours à son club. « Je tiens à dédier ce titre à ma famille », souligne le coureur, qui fêtera ses 36 ans en août. Le BRSC-Isostar est donc le grand gagnant, avec le titre d’Alexandre Mayer chez les cadets et la victoire chez les juniors de Jérémy Seeyave. Une façon de débuter une nouvelle ère pour le club de l’Ouest…
Le podium 2013
1. Steward Pharmasse (BRSC-Isostar) 3h35’34
2. Philippe Colin (CPCC-Snowy) 3h37’23
3. Mike Chong Chin (VCP) 3h37’27