La sélection mauricienne qui dispute actuellement le Tour du Rwanda se comporte plutôt bien. En effet, après son baptême du feu hier sur les routes de Kigali pour un prologue de 3,3 km, la sélection a découvert les difficultés d’une épreuve de l’Africa Tour, avec l’escalade du Mur du Huye en fin d’étape, qui a vu la victoire du Rwandais Joseph Areruya. Le Mauricien Olivier Lecourt se glisse dans le top 10, à 1’36 du vainqueur du jour.
Joseph Areruya a fait coup double puisque sa victoire d’étape, acquise en 3h16’06, lui donne dans le même souffle le maillot jaune de leader au général, devant son compatriote Jean Bosco Nsengimana, vainqueur du prologue la veille. Valens Ndayisenga, lauréat de la précédente édition, complète le podium à 1’30 d’Areruya. Areruya a, par contre, pris du galon. En effet, l’année dernière, il avait dominé un peloton au sprint pour s’adjuger la victoire à l’arrivée. Cette fois, il est parti de très loin pour s’imposer en solitaire et mettre un écart assez conséquent entre ses adversaires et lui.
Le Mauricien Olivier Lecourt prend la 23e place de l’étape, à 1’36 du Rwandais, suffisant pour lui permettre de grimper de deux crans dans le classement général, passant ainsi de la 12e à la 10e place, à 1’40 du maillot jaune. Étape relativement réussie pour Christopher Lagane, qui grimpe lui aussi de deux rangs au classement, grâce à sa 22e place. Les autres Mauriciens terminent l’étape bien au chaud dans le peloton. Ainsi, Yannick Lincoln finit 52e, à 2’11 du vainqueur, alors qu’Alexandre Mayer termine avec 2’27 d’écart sur la tête de la course. Matthew How prend pour sa part la 68e place de l’étape avec un retard de 29’36.
Hormis Lecourt et Lagane, qui se retrouvent dans le Top 15, les autres Mauriciens sont dans les bas-fonds du classement. Yannick Lincoln occupe au départ de la deuxième étape le 49e rang (2’32 de retard), alors qu’Alexandre Mayer pointe à 2’41 pour le 53e rang. Matthew How devra, lui, se contenter du rôle de coéquipier, puisqu’il est 68e à 29 minutes du leader au général.