Cédric Gaoua a encore frappé lors de la troisième étape du Tour de La Réunion en enlevant une deuxième victoire consécutive, après celle de lundi, au terme des 97,3 km de course qui a vu Thomas Rostollan (Aix) conserver le maillot jaune.
Comme lundi, le coureur de la TGA a attendu les derniers mètres pour faire voir l’étendue de sa puissance, passant la ligne d’arrivée après 2h14’50. Gaoua devance Boris Orlhac (ISS) et Pierre Bonnet (TPI) à l’issue de l’étape qui a vu le peloton prendre le départ de Saint Philippe pour arriver à Saint Pierre.
Thomas Rostollan, maillot jaune depuis lundi, se retrouve cinquième de ce groupe dans le même temps que le vainqueur de l’étape. Cela dit, il contrôle à merveille ce Tour, puisqu’il garde Gaoua à neuf secondes au classement général. En effet, après trois étapes, Rostollan totalise 7h19’05, soit neuf secondes d’avance sur Gaoua et 35 sur le Suisse Adrien Chenaux.
L’étape d’hier n’a fait qu’accentuer l’écart entre les favoris et les Mauriciens. Le meilleur classé n’est autre que Yoan Pirogue, 62e à 9’12 du vainqueur du jour. Ritesh Choytun, lui, termine 72e à 13’31. Fidzerald Rabaye et Michael Khedoo prennent les 79e et 80e places respectivement, avec le même écart que Choytun.
Au général, les choses ne sont guères mieux. Yoan Pirogue devient le Mauricien le mieux classé, à la 67e place, à 32’15 du maillot jaune. Khedoo le suit cinq places plus loin, à 32’38, alors que Rabaye occupe le 74e rang au général, à 35’19. Ritesh Choytun passe de la 92e à la 87e place au général, avec toutefois 1h13’05 de retard.
L’étape d’aujourd’hui, dont le départ a été donné à 12h30 à Saint Pierre, a vu les coureurs grimper la fameuse côte des Colimaçons, réputé pour sa difficulté, étant classé hors catégorie. L’occasion pour les leaders de montrer de quel bois ils sont faits. Mais on sait déjà que ce Tour prend peu à peu des allures métropolitaines.