Le métropolitain Cédric Gaoua (TGA) a remporté, hier, la deuxième étape du Tour de La Réunion, en dominant au sprint le maillot jaune, Thomas Rostollan, qui a conservé son bien à l’issue des 113,9 km entre Sainte-Suzanne et Bras Panon. Il a signé un chrono de 2h48’17 au terme d’une étape mouvementée.
Si les attaques ont fusé de toutes parts dès l’entame du parcours, il a fallu attendre la mi-course pour voir la situation se décanter. Les gros bras du Tour de La Réunion version 2016 ajoutaient une couche. Mais Rostollan, avec sa cible jaune sur le dos, était surveillé comme le lait sur le feu.
Lorsqu’il tente de s’octroyer un bon de sortie, il est suivi par Cédric Gaoua, qu’il ne pourra lâcher. À eux deux, ils disputeront le sprint qui verra Gaoua lever les bras. Au général, Rostollan compte 5h04’15, alors que Cédric Gaoua est deuxième à seulement neuf secondes.
Les Mauriciens, par contre, ont affaire à très forte partie. Le meilleur du quatuor, hier, n’est autre que Fidzerald Rabaye, seulement 49e à 11’09 du vainqueur. Au classement général, Michael Khedoo occupe la meilleure place. Il se situe en effet à au 56e rang, à 19’07 du maillot jaune. Rabaye, lui, pointe à la 60e place à 21’48. Yoan Pirogue est 67e à 23’03, alors que Ritesh Choytun est 92e à 59’34.
Aujourd’hui, les coureurs devaient découvrir les routes du Sud avec une étape entre Saint-Philippe (départ 12h30) et Saint-Pierre (arrivée vers 15h) longue de 100 kilomètres.