Le directeur technique national, le Français Michel Thèze, jette un regard plein d’espoir sur la performance individuelle de Christopher Lagane, vainqueur du Tour de La Réunion, ainsi que sur celle, plus collective, de la sélection mauricienne. Et en tant que responsable de tout l’aspect technique du cyclisme mauricien, il se dit satisfait de la tournure des événements.
« On ne peut pas être plus satisfait, surtout avec le résultat qu’on ramène. » Dans la pratique, Christopher Lagane a mis fin à 33 ans d’attente. Il est devenu dimanche le troisième Mauricien seulement à avoir remporté le Tour de La Réunion. « On est aussi satisfait de la manière dont ce succès a été obtenu. »
La sélection mauricienne est arrivée à La Réunion avec de grandes ambitions. On a pu mesurer l’étendue de leur volonté lorsque, une fois le maillot jaune conquis, Yannick Lincoln, Grégory Lagane, Fidzerald Rabaye et Alexandre Mayer ont pesé de tout leur poids sur la course. « C’est l’exploit d’une équipe qui a roulé contre 60 coureurs. Voilà toute la portée de ce qu’ils ont réalisé. »
En fait, toute l’équipe a mis la tête dans le guidon pour aller défendre son maillot jaune. « Ils ont assuré les trains et les poursuites à chaque fois qu’il le fallait. » Au moment où le cadet des Lagane endosse le jaune, la sélection nationale fait un pari, celui de tenir jusqu’au bout. « Il a réussi à se faufiler dans une échappée. Et il a pris ses responsabilités par la suite. »
Il y a bien eu un jour où la sélection aurait pu se retrouver confrontée à un problème de taille, cette fameuse journée où une échappée composée des principaux favoris a pris une minute d’avance sur le maillot jaune. « Mais ils n’ont pas paniqué. Les quatre coureurs ont assuré le train pour refermer. » Selon le DTN, le groupe a trouvé ses repères assez vite. Au cours du stage en France d’abord, puis sur les routes de La Réunion. « C’est venu facilement pendant le stage. J’ai veillé que ça se fasse. »
Et maintenant, qu’est-ce qui attend la sélection de Maurice ? C’est la question que beaucoup se posent. Le Tour de Maurice ? « Oui », rassure le DTN. « C’est un des objectifs de la saison. » D’autant que la sélection a désormais une certaine aura, après sa victoire sur le Tour de La Réunion. Il y a toutefois des impératifs. « Il faut que les coureurs se préparent correctement. On sait que tout le monde aura les yeux braqués sur nous après le Tour de La Réunion. »
Une autre question. Qui sera le leader de cette équipe de Maurice ? « On n’en est pas encore là. » Christopher Lagane tentera-t-il le doublé ? « Logiquement, il sera là. Il n’y a pas de raisons pour qu’il n’y soit pas. » Si le jeune Lagane se pose comme le nouveau leader du groupe, il n’y a cependant pas d’exclusivité pour ce poste. « S’il y la possibilité de faire gagner un autre coureur, pourquoi pas ? » conclut le DTN.