Le Tour de Maurice cycliste version 2012 (11-16 septembre) se disputera cette année avec sept équipes étrangères. Deux formations sud-africaines, trois autres de La Réunion, la sélection seychelloise et une équipe anglaise ont confirmé leur présence. Ce qui laisse la course ouverte.
Cette année encore, les Réunionnais seront les plus représentés sur les routes du Tour de Maurice. En effet, avec quatre équipes, les copains de Richard Barret seront bien partis pour être plus que de simples figurants. Déjà, l’année dernière, avec deux victoires de Jean-Denis Armand, et une autre du sprinter Bertrand Soubadou, les coureurs de l’île soeur ont réussi à s’en sortir malgré l’écrasante domination de la sélection de Maurice.
Cette année, vu que tout porte à croire que la sélection ne sera pas là, les Réunionnais vont s’en donner à coeur joie. Le Vélo Club de Saint-Denis (VCSD), avec Emmanuel Chamand, dauphin de Lincoln à l’issue du Tour 2011, revient avec deux équipes. Deux formations qui se verraient bien venger l’affront de l’année dernière, subi lors de l’avant-dernière étape.
L’autre équipe réunionnaise à avoir confirmé est celle de l’ancien vainqueur du Tour de Maurice 1999, Jean-Pierre Bourgeault. Il revient avec la formation Étang Salé Vélo Club (ESVC), mais en tant que directeur sportif. Par contre, l’équipe du Vélo Club de l’Ouest (VCO) n’a pas encore confirmé sa présence. Le point d’interrogation à côté du nom de l’équipe devrait être enlevé d’ici à quelques jours.
Du côté de l’Afrique du Sud, on retrouve les habitués que sont la Team Computer Smith de Jaco Ferreira. Porteur du maillot du coureur le plus combatif en 2010, il avait échoué sur la deuxième marche du podium en 2008, derrière Mickaël Malle.
Autre équipe sud-africaine qui fera le saut en septembre, la formation Bionic/V-Office. En 2010, pour son premier passage, on avait laissé entendre que l’équipe possédait les éléments les plus valables en ce qu’il s’agit des sprints. Mais personne n’avait réussi à s’imposer.
L’équipe anglaise se nomme la London Dynamo Cycle Club. Un petit coup d’oeil sur le site de ce club laisse entrevoir une équipe structurée, avec de bons moyens. Maintenant, reste à savoir le niveau des coureurs.
La sélection seychelloise est de ces équipes qu’on ne présente plus. Menée par l’inusable Hedson Mathieu, les Dallons feront leur retour sur la scène mauricienne après plus de cinq ans d’absence. L’année dernière, ils ont été invités mais n’ont pu faire le déplacement, puisque les JIOI avaient creusé un gouffre dans le budget de la Fédération seychelloise de cyclisme.
Par ailleurs, la Fédération mauricienne de cyclisme (FMC) cherche toujours un preneur pour le maillot à points. C’est d’ailleurs le dernier maillot à se retrouver sans parrain. « Nous espérons boucler ce dossier au plus vite », avoue Hervé Flore, président de la FMC.
En attendant, le parcours du Tour de Maurice a été complété. Il devrait être avalisé dans les prochains jours. Selon nos recoupements, le Tour de Maurice devrait avoisiner 550 km. L’innovation, si on peut l’appeler ainsi, sera le contre-la-montre par équipes, disputé sous forme de prologue, qui ouvrira les hostilités.