La sélection de Maurice pourrait faire son retour sur les routes du Tour cette année. L’événement, qui se déroulera du 27 mai au 1er juin, servira de tremplin au groupe en vue de la préparation pour les échéances qui s’annoncent plus tard, à l’instar des Jeux du Commonwealth et des championnats d’Afrique.
On avance que les rendez-vous de 2014 ne sont qu’un prélude aux JIOI de 2015 à La Réunion. « Nous voulons préparer au maximum les coureurs et voir leur cohésion de groupe avant les rendez-vous internationaux », fait ressortir Hervé Flore, président de la Fédération mauricienne de cyclisme (FMC).
Donc, la sélection, qui sera composée de cinq coureurs, fera le Tour de Maurice, avec en filigrane la préparation pour les Jeux du Commonwealth (23 juillet-3 août) en Écosse et éventuellement les championnats d’Afrique en novembre. « Nous essaierons de faire déplacer une équipe complète pour les championnats d’Afrique ».
Ce qui serait une première, et aurait pour but de permettre à Maurice de disputer le contre-la-montre par équipes. Cette question a souvent été abordée dans le passé, mais n’a jamais été concrétisée.
Pour l’instant, le comité technique a voté pour que la sélection soit sur le Tour. Il lui reste cependant à décider qui en fera partie.
Selon toute vraisemblance, le groupe sera articulé autour de Yannick Lincoln. Mais la grande question est de savoir qui composera le reste de la sélection. D’ailleurs, un groupe de cinq coureurs vient de faire une tournée de l’île de La Réunion, où elle est a connu une semaine assez intéressante. Les résultats de la course de dimanche, à Flacq, seront également pris en compte pour la composition du groupe.
Par contre, il se chuchote qu’il y aurait un mouvement de certains clubs pour ne pas libérer les coureurs. « On avisera au moment venu », avance-t-on du côté de la FMC.
Toujours est-il que la Fédération a reçu, à valeur du jour, la confirmation des équipes étrangères. Les Réunionnais, les Seychellois et les Sud-Africains ont déjà annoncé leur venue. Les Allemands, approchés en début d’année pour participer au Tour de Maurice, pourraient aussi être là. « Si tout se passe comme prévu, le nombre de coureurs sur les routes du Tour pourrait avoisiner les 1980 », espère Hervé Flore.
Mais le Tour pourrait connaître un autre changement majeur dans les jours à venir. Tout dépendra en effet de l’état de la route à Macondé. Après avoir annoncé que les routes du Tour ne passeront pas par Chamarel, la FMC pourrait éventuellement revoir le tracé à cause des récents éboulements. « C’est une situation que nous suivons de près. Il se pourrait que le parcours du Tour soit modifié », annonce Hervé Flore.
À moins d’un mois du Tour, les alternatives, pour l’instant, ne sont pas évoquées.