Le Tour de Maurice cycliste 2015, dont le coup d’envoi sera donné demain avec la première étape dans le nord de l’île, s’annonce relevé. Déjà, on retrouve sur la liste des candidats au maillot jaune plusieurs prétendants qui ont fait les beaux jours de la course.
Les Sud-Africain James Tennent et Jaco Ferreira, le Français Sylvain Georges, vainqueur en 2009, les Réunionnais Emmanuel Chamand et Franck Parmentier, le Mauricien Yannick Lincoln, septuple vainqueur de l’épreuve, autant de noms ronflants pour donner une nouvelle impulsion à une course qui a eu tendance à endormir les suiveurs au lieu de susciter l’intérêt lié au maillot jaune ces dernières années.
La première question qui se pose s’inscrit donc dans la logique de la course : qui est le favori ? Difficile à première vue de dégager celui qui partira avec la cible peinte dans le dos. Par contre, si on se réfère à ses coups d’éclat sur le Tour 2014, James Tennent sera l’homme à abattre. Seulement trois petites secondes seulement l’avaient séparé de Yannick Lincoln à l’arrivée de la sixième étape à Curepipe. Le lendemain, gentleman, il avait accepté sa défaite et n’avait pas attaqué le porteur du maillot jaune Lincoln.
Qu’en sera-t-il cette fois ? Il avait promis de revenir. Promesse tenue pour le Sud-Africain, qui viendra encore avec trois coéquipiers. Sauf qu’on ne connaît pas son état de forme. A-t-il progressé ? Passe-t-il mieux les bosses ? Les réponses à ces questions surviendront dès la première étape, qui verra les coureurs partir à la recherche des premiers repères sur les routes du Nord.
L’autre candidat à la victoire finale est Sylvain Georges. Le Français, ancien professionnel au sein de l’AG2R-La Mondiale, redescendu en DN1, a agrémenté sa saison de longs kilomètres en France et en Guadeloupe. Il a aussi signé quelques victoires fort intéressantes, ce qui le place sur la liste des candidats potentiels au maillot jaune final.
Et Yannick Lincoln dans tout ça ? C’est bien la première année qu’il se présente sur le Tour de Maurice avec une équipe aussi amoindrie autour de lui. La faute ne revient pas à ses coéquipiers. Mais lui-même a connu une longue saison qui l’a vu se transformer en globe-trotter du vélo.
Du Rwanda où il a décroché sa qualification pour l’épreuve de VTT aux JO de Rio 2016, à La Réunion où il a remporté la course en ligne, Lincoln a surtout bâti sa saison autour du VTT. Reste que le Mokassien, accompagné cette année d’Olivier Cron, quatrième du Tour 2013, et Alexandre Mayer, est connu pour ne jamais abdiquer, sauf en cas de grosse galère.
Par contre, l’autre question à se poser tourne autour des forces réunionnaises. Deux leaders, au caractère radicalement opposé, avec Emmanuel Chamand (VCSD) et Franck Parmentier (sélection de La Réunion). Il est de notoriété publique que les deux ne s’entendent pas. Arriveront-t-ils à mettre de côté leurs différends le temps d’un Tour ?
Mais des deux, le plus à craindre cette semaine est bien évidemment Chamand, médaillé d’or au contre-la-montre par équipe et dans l’exercice individuel.