Le Mauricien Olivier Lecourt a remporté hier à Chamarel la quatrième étape du Tour de Maurice au terme d’une véritable démonstration de force dans la dernière difficulté du jour. Le coureur, en jaune depuis le prologue mardi, n’a laissé aucune chance à Pieter Seyffert, échappé en solitaire depuis Macondé.
Auteur d’une remontée canon dans les lacets de Fantaisie, le maillot jaune n’a fait que démontrer ce qu’on savait déjà : il est bien le patron du Tour. 1h53’49. Juste assez pour faire comprendre à ses adversaires qu’il sera un os dur pour eux demain dans la grande étape du Tour.
Pourtant, la sélection mauricienne a choisi de contrôler l’étape, alors même que le Sud-Africain Pieter Seyffert et le Mauricien Matthew How ont tenté un coup de Trafalgar, alors qu’ils sont loin au général. L’étape sera par ailleurs marquée par les 2’00 d’écart qu’ils auront mis entre le peloton et eux-mêmes.
Au retour, le peloton semble se réveiller, mais n’arrive pas à refermer sur l’échappée, alors que Matthew How lâche complètement. Il ne restera que Steyffert aux avant-postes. Au moment d’aborder la montée de Fantaisie, difficulté du jour, le maillot jaune supervise les opérations. À Lincoln et Lagane d’assurer un tempo élevé, histoire de dissuader d’éventuelles nouvelles attaques. « Yannick a accéléré, mais pas trop quand même. Christopher a fait un sacré boulot lui aussi. »
En fait, Olivier Lecourt n’a fait que prendre ses responsabilités au coeur d’une situation déjà bien engagée. « Je pense que tout le monde l’a fait. Yannick et Christopher ont assuré », précise-t-il. À l’arrivée, pas d’écarts énormes, mais juste assez pour qu’il se prenne à rêver du jaune dimanche au Plaza. « Quand je vois que mes coéquipiers se sont mis en quatre pour que je conserve ce maillot, alors je me dis que la meilleure récompense pour eux serait de le ramener dimanche au Plaza. »
C’est d’ailleurs dans un final époustouflant qu’Olivier Lecourt va passer la ligne d’arrivée. Il célébrera sa victoire en solitaire. Suivront dans l’ordre Christopher Lagane et Yannick Lincoln, un autre plein podium pour la Team MCB. Guillaume Gaboriaud, pour sa part, se contente de la quatrième place. Le Français est le grand perdant de ce Tour, alors qu’il est venu avec des ambitions légitimes. Chose que confirme Lincoln à l’issue de l’étape. « À un moment, Olivier est sorti, mais Gaboriaud n’a pas réagi. »
L’essentiel est acquis. Olivier Lecourt a consolidé son maillot, alors que Yannick Lincoln se retrouve pour sa part à la deuxième place au général. Les choses sont définitivement bien engagées…