Arnaud de Commarmond a remporté dimanche l’édition 2012 du Salchain Vets Tour de Maurice après trois étapes qu’il a savamment gérées. Il a bouclé les 242 km de la course dans le temps de 6h53’16 devant le Réunionnais Georget Burel et le Mauricien Patrick Piat. Retour sur trois journées de fun.
Ce n’est pas Arnaud de Commarmond qui endosse le maillot jaune à l’issue de la première étape vendredi. C’est le Réunionnais Richard Cuvelier qui, au terme d’une étape épique où la lutte entre le Sud-Africain Ruphus Mvubu est montée à une vitesse de 50 km/h à en croire les récits, qui s’était imposé. C’est donc paré du maillot jaune et de dix secondes d’avance sur ses concurrents que Richard Cuvelier, celui qu’on surnomme le « Voekcler réunionnais », abordera la deuxième étape samedi.
Celle-ci, entre Beau-Plan et Piton, sur 75 km, sera une étape de montagne. Et ils sont quelques puncheurs à vouloir se l’approprier. Mais contre toute attente, c’est le Réunionnais Yannick Tariffe, spécialiste du chrono, et surtout rapide sur le plat, qui s’adjuge l’étape en 2h06’31, avec 13 secondes d’avance sur Richard Cuvelier. Le classement général est Cuvelier, Tariffe et de Commarmond, à 26 secondes du maillot jaune.
L’étape de dimanche s’annoncera donc périlleuse dans tous les sens du terme. Si la lutte pour le maillot jaune monopolise l’attention, la course aux points pour le maillot à pois est aussi d’actualité, même si moins suivie. L’équipe de Richard Cuvelier veut offrir le maillot à Thierry Bruniquet. Mais Cédric Passée passe par là, et prend de précieux points pour s’offrir la tunique du meilleur grimpeur de cette deuxième édition du Vets Tour de Maurice.
Par contre, Richard Cuvelier semble à bout de force. Il n’en fallait pas plus pour que Yannick Tariffe tente un coup de poker, qui lui réussit d’ailleurs. À 20 km de l’arrivée, il est maillot jaune virtuel. Mais une panne l’empêchera de jouer sa chance jusqu’au bout.
Par contre, Arnaud de Commarmond, lui, attend sagement. Et il profite du fait que ni Cuvelier ni Tariffe ne peuvent le contrer pour aller tranquillement chercher le jaune. L’étape, par contre, se joue au sprint. Ils sont plusieurs à se disputer l’étape, mais c’est finalement le Réunionnais Laurent Salza qui lèvera les bras, après 2h04’28. En terminant à une seconde du vainqueur de l’étape, Arnaud de Commarmond prendra le jaune.
Le classement général, après toutes les péripéties, a connu un changement considérable. Arnaud de Commarmond, avec ses 6h53’16, devance le Réunionnais Georget Burel de 48 secondes, alors que Patrick Piat complète le podium, à une seconde de Burel.
Chez les plus de 50 ans, le vétéran Jim Grangeon, s’adjuge la victoire au général en 7h14’27, loin devant François Audibert, deuxième en 7h16’14, et Karim Hugli (7h19’22).