Le cyclone tropical Dumile s’en est allé au large de la Réunion en épargnant Maurice de ses effets négatifs. Une fois encore le pays a pu éviter le pire.
La station météorologique a été plutôt précise dans son analyse sur le déplacement du météore et a maintenu courageusement l’alerte 2 jusqu’à ce que le cyclone passe à son point le plus proche du littoral Ouest vers 14 heures.  A ce moment là, la station de Vacoas a levé l’alerte qui pesait sur Maurice à l’effet que des vents de plus de 120 km/h pouvait frapper notre pays. Dès lors le cyclone qui frappait plus durement l’île soeur s’est éloigné de notre pays et comme par magie l’intensité des pluies et des vents n’a alors cessé de décroître.
Au bilan de cette dépression qui a eu le chic de perturber les rencontres familiales et amicales du lendemain de la nuit de la Saint Sylvestre, un peu d’eau pour alimenter les nappes phréatiques et les réservoirs de surface, quelques branches cassées et des feuilles jonchant les rues et les cours intérieures, des maisons inondées et quelques familles privées d’électricité. Vraiment pas cher payé pour un cyclone tropical qui aurait pu être plus destructeur s’il avait amorcé sa descente 200 km plus à l’Est. Il faut néanmoins mettre l’emphase sur la destruction de plusieurs supports aux panneaux publicitaires qui ont montré une fragilité déconcertante mais surtout un danger insoupçonnable jusque là. A ce sujet les autorités devront revoir urgemment les normes de sécurité.
A part ceux qui ont perdu quelques jours de congé à se ronger les freins à la maison et les touristes calfeutrés dans leur chambre d’hôtel, il n’y avait ce matin que ceux contraints à se rendre au bureau qui pestaient. Ils étaient nombreux ceux qui espéraient en vain un signe du gouvernement à travers les radios pour rester à la maison mais conscience professionnelle aidant la plupart s’est rendu au bureau normalement. Néanmoins plus de 35 % des fonctionnaires ont prolongé leur congé sans autorisation.
Enfin c’est le trafic aérien qui a pâti le plus de la longue traversée de Dumile puisque plusieurs liaisons Maurice-Réunion et Maurice-Rodrigues ont dû être annulées alors que d’autres destinations, New Dehli, Nairobi, Johannesburg, Paris, Cape Town et la Grande-Bretagne ont vu leurs vols respectifs reprogrammés. Tout devrait rentrer dans l’ordre demain vendredi avec la réapparition du soleil en fin d’après-midi.