L’alerte 4, déclenchée peu après 22 h hier, a été enlevée par les services météorologiques mauriciens à midi aujourd’hui, le risque de Bansi générant des rafales de l’ordre de 120 km/h ayant nettement diminué. À midi, Bansi se trouvait à environ 240 km de Petit-Gravier. Le cyclone tropical est passé à son point le plus rapproché à 4 h ce matin à 100 km de Pointe-Coton.
Beaucoup s’accordent à dire que Rodrigues a eu beaucoup de chance car le mur de l’oeil du cyclone tropical Bansi, qui continuait toujours de se renforcer hier soir, a manqué l’île de justesse. Une plus grande proximité du mur de l’oeil – là où se trouvent les vents les plus violents – de Rodrigues aurait donné lieu à des vents de 150 km à 200 km/h, scénario qu’appréhendaient hier les services météorologiques locaux. Bansi est donc passé à son point le plus rapproché à 4 h ce matin, soit à 100 km de Pointe-Coton.
Les plus fortes rafales enregistrées étaient de 126 km/h à Pointe-Canon et 120 km/h à Plaine-Corail. La plus forte pluviométrie enregistrée à 4 h ce matin était de 125,4 mm à Pointe-Canon, 165,3 mm à Plaine-Corail et 167,2 mm à Citronnelle. La pression atmosphérique la plus basse enregistrée était de 977,6 Hectopascals. Selon le dernier bulletin de la Météo, Bansi s’éloigne petit à petit de Rodrigues à une vitesse nettement plus accélérée de 20 km/h dans une direction du Sud-Est. Bansi devrait commencer à s’affaiblir et se désagréger à partir de ce dimanche alors que le météore gagnera les mers froides.
Même si Bansi s’éloigne, Rodrigues demeure sous l’influence des nuages associés au cyclone, qui donneront des pluies intermittentes sur l’île et des vents forts. Des rafales de l’ordre de 80 km/h devraient persister. La prudence est toujours de mise avec des risques d’inondations.
Une perturbation tropicale évoluant depuis peu dans le canal du Mozambique retenait simultanément l’attention des météorologues. Elle a été baptisée ce matin du nom de Chedza – prénom féminin choisi par le Botswana – par les services météorologiques malgaches à 10 h ce matin. Elle était centrée autour des points 19,5° Sud et 43,2° Est et évoluait dans une direction du Sud-Est à une vitesse de 25 km/h.
À cette échéance, aucune menace cyclonique directe n’est envisagée pour Maurice. Toutefois, la présence de ce système devrait générer des houles vers le 20 et le 21 alors qu’elle se trouvera au Sud-Est. Selon les modèles de prévisions, Chedza se développera en une tempête tropicale modérée d’ici ce soir et atterrira sur la côte ouest de Madagascar au stade de forte tempête tropicale. Lorsqu’elle traversera le territoire de Madagascar pour en sortir sur la côte est samedi soir, elle aura perdu de sa force. Mais une fois qu’elle aura regagné le bassin ouest de l’océan Indien, le système connaîtra une phase de réintensification, puisant son énergie dans des eaux très propices à son développement et des conditions environnementales dans l’ensemble très favorables. À partir du 18, elle devrait continuer à évoluer dans une direction du Sud-Est au stade de tempête tropicale modérée, ce qui l’éloignera des îles Mascareignes. Au-delà, elle devrait commencer à se dissiper.