À la fin des années 70, Cyril Ramdoo brillait avec ses ségas d’ambiance qui étaient souvent humoristiques. L’un des morceaux qui a le plus marché est Froder maryaz. Une chanson écrite après un incident qui l’a beaucoup fait rire alors que son orchestre jouait dans un mariage à Les Salines, Port-Louis. Chez lui à Coromandel, il nous conte le cheminement de ce morceau.

“Lontan, bann maryaz ti kouma bann fancy-fair”, confie Cyril Ramdoo. “Les salles étaient remplies et plusieurs personnes présentes n’étaient pas invitées. Grâce au morceau Froder maryaz, je crois avoir contribué à atténuer cette mauvaise habitude et à rendre les gens plus vigilants.” À cette époque, le chanteur officiait dans un orchestre réunissant Gérard Cimiotti et Karl Brasse. Ils étaient régulièrement sollicités pour jouer lors de mariages.
Ce morceau, qui a été écrit vers 1h du matin, a remporté le concours du “Disque de l’année” en 1979. Ce soir-là, Cyril Ramdoo venait de rentrer chez lui après avoir assuré l’animation avec son orchestre dans un mariage à Les Salines, Port-Louis. Un incident fort comique avait provoqué un fou rire chez lui. “À un certain moment, le nouveau marié me touche le bras et me dit : Misie, mo kapav servi ou mikro enn kou la ? Je lui demande s’il veut chanter. Il me répond qu’il a une annonce à faire. Dès que l’orchestre a fini le morceau en cours, je lui ai donné le micro. Il a dit : “Mesdames, mesdemoiselles, messieurs, ena enn pake dimounn pa invite dan sa maryaz-la. Mo dimann zot sorti avan ki mo amerde.”

Suite à cette annonce, une bagarre générale a éclaté. Les invités ont commencé à identifier ceux qui n’étaient pas les bienvenus et à les mettre dehors par la force. “On voyait des gens recevoir des claques, des coups de pied. Certains dégringolaient sur les escaliers devant la porte d’entrée. La scène était incroyable.”

Cet incident va accoucher d’un morceau très populaire. Une mélodie et des paroles résonnent dans la tête de Cyril Ramdoo lorsqu’il rentre du mariage. “J’ai pris mon tape recorder et je me suis mis à composer le morceau à voix haute. Plus tard, nous l’avons complété avec les autres membres du groupe.”

Froder maryaz a été élu “Disque de l’année” en 1979 et a aussi reçu de nombreux prix, comme lors de la compétition D’une île à l’autre, organisée entre Maurice et La Réunion. La chanson marchait tellement fort que Cyril Ramdoo était sollicité de toutes parts pour l’interpréter, surtout dans des mariages. Elle avait même remplacé la valse d’entrée. “Je me souviens que la mère d’une mariée s’est approchée de l’orchestre avant même que nous commencions à jouer. Elle a crié : “Monsieur Cimiotti, pas de valse ! Premier morceau : Froder maryaz.”