Encore un peu plus de 12 heures et ce sera la fin d’un véritable calvaire pour les 636 passagers – dont une quinzaine de Mauriciens déclarés – et les 413 membres d’équipage du paquebot Costa Allegra en panne d’électricité et de combustion de moteurs à la suite d’un incendie lundi après-midi. La croisière sinistrée accostera le port de Mahé très tôt demain matin.
Entre-temps, les autorités des Seychelles, en particulier le Seychelles Tourism Board et les services de la présidence de la République, ont été mises à rude épreuve pour mettre en place la logistique nécessaire pour l’accueil de ce millier de passagers en état de choc. Après l’enfer, ce sera Eden. C’est le cas de le dire car le Seychelles Tourism Board a pris la décision d’ouvrir le Holiday Resort de luxe d’Eden Island avec ses villas et appartements haut de gamme pour accueillir ce millier de visiteurs non prévus.
« Nous sommes en mesure d’héberger tous les passagers du Costa Allegra aussi bien que les membres d’équipage. Les facilités d’accueil sur Eden Island sont nettement suffisantes à cet effet. Dès demain matin quand le paquebot accostera à quai, les touristes qui veulent prolonger leur séjour aux Seychelles seront dirigés sur cette île (artificielle) », a confirmé au Mauricien au téléphone de Mahé Alain St-Ange, Chief Executive Officer du Seychelles Tourism Board.
En consultations avec les responsables de Costa Cruises, le département de l’Aviation civile des Seychelles se prépare à accueillir des vols charter pour le rapatriement des passagers qui veulent rentrer chez eux le plus rapidement possible. À ce stade, quatre vols nolisés devront quitter les Seychelles demain après l’arrivée du paquebot.
En vue de mieux planifier la logistique pour l’accueil à terre et les départs des vols, des officiers de l’Immigration des Seychelles, accompagnés par des responsables de la compagnie organisatrice de la croisière, notamment des spécialistes de la Care Team de Costa Cruises, se sont rendus en hélicoptère à bord du Costa Allegra pour entamer les procédures d’immigration en vue de faciliter les opérations de demain matin.
« Les officiers de l’Immigration ont eu pour mission ce matin d’effectuer un relevé des passagers qui veulent retourner dans leurs pays le plus vite possible et de ceux qui voudraient prolonger leur séjour aux Seychelles en vue de se remettre de leurs émotions de ces dernières 60 heures. À partir de ces informations, nous allons être en mesure de mieux répondre aux attentes des touristes et de mettre en place les dispositions nécessaires », a poursuivi Alain St-Ange, qui était dans l’attente du retour des officiers de l’Immigration en cours d’après-midi.
Chaleur
Depuis le sinistre qui a endommagé la salle des machines du Costa Allegra, les passagers, qui n’ont pu se mettre en contact personnellement avec leurs proches, sont au régime du pain et de l’eau car faute d’électricité, les cuisines ne peuvent fonctionner. Pendant la journée d’hier, le paquebot a été alimenté en fruits, pain frais et flashlights, soit 400 au total, par le moyen d’au moins une dizaine de rotations des hélicoptères de Zil Air.
Un générateur additionnel transporté par un des bateaux de secours a été installé à bord du Costa Allegra pour permettre aux membres d’équipage d’assurer un minimum. Décryptant les détails d’un des communiqués émis par Costa Cruises, l’on peut déduire que la chaleur ambiante est l’un des plus graves problèmes auquel doivent faire face les passagers. « The ship crew is doing everything possible to make the situation on board more comfortable trying to restore basics services on board. The speed of the ship, despite the hot and humid climate, creates a slight breeze that helps making the situation more comfortable », note ce document remis à la presse internationale.
Sur le plan des opérations de remorquage du paquebot, le leadership est assuré par le thonier Trevignon, battant pavillon français à une vitesse de six noeuds. Une unité de la Seychelles Coast Guard, Andromache, deux remorqueurs de la Seychelles Ports Authority et d’autres bateaux croisant dans les parages, assurent l’escorte avec des vols de surveillance de la Seychelles Air Force.
Avec l’arrivée du Costa Allegra prévue demain matin à Mahé, le plan initial de débarquement à l’île Desroches ce matin a été abandonné. Costa Croisières a confirmé que ce plan consistant à remorquer le paquebot jusqu’à l’île Desroches, la plus proche du navire, avait été abandonné en raison de contraintes logistiques et de sécurité.
L’amarrage du bateau n’aurait pas été possible sur cette petite île entourée de coraux et il aurait fallu que les passagers et l’équipage fassent la navette à bord des canots de sauvetage pour gagner la terre ferme.
Des ferries ou toute une flotte de petits avions auraient ensuite dû les emmener vers Mahé.
« La logistique et les hôtels de l’île n’auraient pas suffi. Il aurait fallu un transfert immédiat de Desroches à Mahé », a expliqué Davide Barbano, porte-parole de Costa Croisières pour expliquer ce changement de plan.
La liste des passagers du Costa Allegra comprend 127 Français, 126 Italiens, 100 Autrichiens et 90 Suisses selon la compagnie. Au nombre des 25 nationalités représentées chez les passagers, on dénombre aussi 38 Allemands, 31 Britanniques, 13 Canadiens, huit Américains et 15 Mauriciens déclarés même si le nombre pourrait être différent compte tenu des franco-mauriciens.