Les membres de l’Association des Parents d’Enfants Inadaptés de l’Île Maurice (APEIM) sont appelés à élire un nouveau comité directeur ce samedi. Cela fait suite à une décision du Registrar of Association, suivant une plainte de quatre candidats battus aux dernières élections, tenues en mai dernier.
Faire entendre la voix des parents à l’APEIM. C’est ainsi qu’Ally Jookhun, meneur d’un groupe de neuf candidats aux élections de l’association le 8 octobre, explique sa démarche. Ce dernier et trois autres candidats battus lors des élections tenues en mai de cette année avaient porté plainte pour irrégularités au Registrar of Association. Certaines erreurs de procédures ayant été notées après enquête, le Registrar of Association a demandé la tenue de nouvelles élections.
Selon Ally Jookhun, son groupe veut apporter du renouveau à l’APEIM. Parmi ses projets prioritaires : renouveler une relation de confiance avec l’État, mettre en place une structure pour accueillir les enfants dont les parents vieillissent et surtout, faire entendre la voix des parents. « L’APEIM a été formée pour les parents », soutient-il.
Toutefois, Ally Jookhun concède qu’il n’a plus d’enfants dans les écoles de l’APEIM, ses jumelles étant décédées. « Mais je suis resté membre de l’association et je veux travailler pour le bien des enfants handicapés. »
L’APEIM oeuvre depuis 41 ans pour les enfants souffrant d’un handicap mental. Elle compte plusieurs écoles spécialisées ainsi que des classes intégrées dans des écoles primaires à travers l’île.