Deux policiers ont été entendus hier matin dans le procès intenté en cour criminelle intermédiaire à Jean Roland Boutanive. Le jockey mauricien est poursuivi pour relations sexuelles avec une mineure âgée de moins de 16 ans. Le procès reprendra le 4 mai 2012.
Les faits reprochés au jockey auraient été commis entre les mois d’avril et de novembre 2007. Cet habitant de Sainte-Croix de 35 ans doit répondre de six chefs d’accusation. Selon le dossier à charge, il aurait conduit l’adolescente dans un appartement à Port-Louis à cinq reprises et à Sainte-Croix la sixième fois.
C’est un téléphone portable que la mineure, alors en Form IV, avait en sa possession le 27 décembre 2007, qui a éveillé les soupçons de ses parents. Selon eux, il s’agit d’un mobile hors de prix et quand ils l’ont vu avec leur fille, ils l’ont interrogée afin d’en connaître la provenance. L’ado a fini par tout avouer. Les faits ont été rapportés à la police au début de janvier 2008.
Recherché par les forces de l’ordre, Jean Roland Boutanive s’est livré de son plein gré à la police quelques jours après avec son avocat Me Gavin Glover (SC). Les autorités, qui n’avaient pas objecté qu’il reste en liberté, lui ont imposé une caution de Rs 15 000.
Sept témoins ont été assignés au total, dont le Chief Police Medical Officer, le Dr Sudesh Kumar Gungadin.