Exemples à l’appui, le Premier ministre Navin Ramgoolam a répondu hier à tous ceux qui affirment que le projet Maurice Île-Durable (MID) « n’est qu’un slogan creux ». C’était au Domaine des Aubineaux, Forest-Side, lors d’une cérémonie marquant l’inauguration officielle de la centrale électrique « Gas to Energy » du centre d’enfouissement de Mare Chicose et de la célébration du 25e anniversaire de la firme Sotravic Ltée.
« Certaines personnes, soit par ignorance, soit par petitesse d’esprit, affirment que le projet Maurice Île-Durable (MID) est un slogan creux… Ils devraient venir ici, chez vous, constater de leurs propres yeux ce qu’il en est », a lancé Navin Ramgoolam comme une boutade à l’adresse du directeur de Sotravic Ltée, Pierre Ah Sue, devant un parterre d’environ 200 personnes sous une marquise dressée dans la cour du Domaine des Aubineaux, Forest-Side.
« Aujourd’hui, trois ans après le lancement de la vision MID, ce projet de la centrale électrique ‘Gas to Energy’, qui va convertir des déchets en énergie, est un exemple frappant de la réalisation graduelle de cette vision », a ajouté Navin Ramgoolam. Le Premier ministre s’est félicité que ce projet a été enregistré auprès du Secrétariat Général de la Convention-Cadre des Nations unies sur les Changements Climatiques en tant que projet du Mécanisme de développement propre (MDP), instauré dans le cadre du Protocole de Kyoto. « Quand le concept MID a été lancé en 2008, un des principaux objectifs était d’encourager la réduction des émissions de carbone en favorisant l’utilisation des ressources d’énergie renouvelables disponibles localement », a-t-il rappelé.
Selon Navin Ramgoolam, le genre de projets comme celui de Sotravic, changera de manière significative la perception de la production de l’énergie à Maurice. « Depuis 2005, le gouvernement a annoncé une réforme du secteur de l’énergie à Maurice en diversifiant la participation du secteur privé au niveau de la production d’électricité », a-t-il ajouté.
Dans ce contexte, a poursuivi le Premier ministre, le gouvernement a pris des mesures pour créer une atmosphère favorisant l’investissement privé. « L’une d’elles est la création du MID Fund », a-t-il poursuivi. « Avec la création de ce central ‘Gas to Energy’, c’est un nouveau Independent Power Producer (IPP) qui est né ! » s’est-il réjoui. Et de souhaiter que d’autres suivent l’exemple de Sotravic Ltée. « Un individu, une école, un institut de formation et une firme commerciale sont déjà devenus des IPP. Pas moins de 97 autres recevront bientôt leur permis », a-t-il révélé.
Navin Ramgoolam a ensuite cité d’autres projets durables en perspective : une station hydroélectrique à La Nicolière, une autre à Midlands Dam, une ferme éolienne à Pointe Curepipe et une autre à Plaine-des-Roches. Également le début, l’année prochaine, d’une étude sur l’énergie géothermale. Ou encore un projet d’éthanol pour les véhicules. Sans compter des projets similaires à Rodrigues. Et de citer enfin la MID Strategy et le MID Action Plan en préparation.
« Je crois fermement que nous pouvons être un exemple pour le monde entier. Même si nous sommes un petit état insulaire sans ressources naturelles, nous pouvons réduire de façon significative notre dépendance aux énergies fossiles et devenir une société durable », a-t-il conclu. Dans son intervention, le directeur de Sotravic Ltée, Pierre Ah Sue, a pour sa part attribué la croissance et le succès de son entreprise à quatre facteurs : la confiance dans les ressources humaines, la promotion de l’esprit d’entrepreneur, la concentration sur les « core activities » et le « giving back to society » (rendre à la société ce qu’elle a donné).
Lors de cette cérémonie, le Premier ministre a remis à Kishore Lalljee, un trophée pour sa loyauté envers la compagnie. Il est le tout premier employé de Sotravic Ltée.