Après l’enregistrement du tout premier bâtiment certifié LEED à Maurice, soit le Hall of Residence de l’Université de Maurice, la firme d’ingénieurs-conseils Prodesign est à la recherche de sponsors pour construire le prototype d’un bâtiment écologique zéro carbone. Estimé à quelque Rs 80 M pour une superficie d’environ 2 000 m2, ce projet non-commercial et socio-environnemental sera l’exemple concret de l’application des principes, des législations, des règles et des bonnes pratiques écologiques dans la construction, selon les concepteurs du projet.
« On parle beaucoup de construction durable ou écologique, mais le commun des mortels rencontre beaucoup de difficultés à comprendre comment tout cela se fait dans la réalité. Notre projet vise à rendre concret ce qui est abstrait », explique le directeur de Prodesign Engineering Consultants, Vikramsing Bhunjun, entouré de ses collaborateurs. « N’oublions pas que nous apprenons mieux et plus vite en observant les prototypes et c’est exactement ce qui va se passer avec ce bâtiment », ajoute-t-il.
Selon Vikramsing Bhunjun, ce projet de bâtiment zéro carbone est en phase avec le projet Maurice Île Durable (MID). « Alors que le gouvernement joue un rôle clé en termes de politique et de lois pour réaliser le projet MID, il revient au secteur privé de le réaliser sur le terrain ».
Un bâtiment zéro carbone, indique Vikramsing Bhunjun, est un bâtiment dont les émissions nettes de dioxyde de carbone (CO2) liées à la consommation énergétique sont nulles, voire négatives. « Outre l’efficience énergétique, notre projet vise à démontrer dans la pratique comment réduire notre empreinte écologique dans la construction. La conception, les simulations, les modellings et la gestion du projet ainsi que l’administration de la certification LEED et BREEAM (voir encadré) seront notre contribution au projet ».
Ce bâtiment zéro carbone comprendra, entre autres, un centre de documentation (sur la construction verte), une salle de conférence/d’exposition (sur les technologies vertes et le développement durable), une section dédiée à l’orientation professionnelle (Career Guidance, pour les étudiants et les petites entreprises intéressées dans les meilleures pratiques et les possibilités d’affaires dans le développement durable), un Incubator cum Laboratory (pour le développement des produits “verts”), un centre communautaire (pour promouvoir un style de vie durable) et des bureaux (pour abriter les agences engagées dans la promotion de l’environnement, comme le MID, par exemple).
« Ce seront là les principales fonctions de ce bâtiment qui sera plus un endroit à visiter par les étudiants, les professionnels et les Mauriciens en général, afin de se faire une idée de ce qu’est concrètement la construction “verte”, un style de vie durable, l’utilisation judicieuse des énergies renouvelables ainsi que celle des équipements efficients ».
Vikramsing Bhunjun soutient que ce bâtiment sera bénéfique à la société mauricienne à plus d’un titre. D’abord il permettra les échanges d’idées sur le développement durable. Puis il sera un lieu idéal pour la promotion de matériels et produits écologiques. Enfin, un tel projet a le potentiel d’attirer des investissements et de créer des emplois dans le domaine du développement durable.
« Un projet d’une telle envergure ne peut se faire qu’avec la contribution volontaire de toute la communauté mauricienne, d’où notre appel », explique Vikramsing Bhunjun.