Hewlett Packard, une des plus grandes entreprises informatiques au monde, a décidé de s’implanter à Maurice pour mieux desservir cette partie du monde, surtout le marché africain.
Son General Manager pour le Moyen-Orient, la Méditerranée et l’Afrique a dénoncé lors de son lancement hier soir à Pointe-aux-Piments la contrefaçon informatique qui sévit à Maurice. Santiago Cortès a aussi annoncé le développement de certains produits par HP pour combattre ce fléau et prévenir que Maurice ne soit utilisée comme centre de commerce de produits contrefaits pour l’Afrique.
Après avoir vanté les mérites de Maurice sur le plan économique et justifié la démarche de Hewlett Packard (HP) de s’implanter dans l’île, qui « est bien positionnée pour devenir une société de connaissances en Afrique », Santiago Cortès a pointé du doigt le problème des produits contrefaits. Le General Manager pour le Moyen-Orient, la Méditerranée a soutenu que ce fléau « apporte de la déception » chez les industriels, qui ont investi leur argent dans ce commerce.
« Je sais que le gouvernement a pris les devants pour lutter contre ce mal qui fait subir un manque à gagner en termes de taxes », a dit M. Cortès. Avec son expansion économique et la modernisation rapide de ses industries, a-t-il poursuivi, Maurice est devenue un pion important dans la stratégie de croissance de HP et dans l’avenir du continent africain.
HP collaborera ainsi avec les autorités locales pour combattre le fléau des produits contrefaits, qui engendre des répercussions économiques négatives pour le pays et les utilisateurs. Selon cette entreprise informatique, plus de 30 millions de produits contrefaits ont été saisis au Ghana ces quatre dernières années. Elle envisage de partager son expérience des meilleures pratiques dans les autres pays pour aider Maurice à identifier et à saisir les produits contrefaits. Elle compte aussi éduquer ses clients et partenaires à être vigilants à l’égard des fournitures de faux matériels d’impression.
Outre l’ouverture de ses locaux à Maurice, HP a investi dans une série d’initiatives dans l’île et en Afrique visant à permettre aux gouvernements et aux communautés d’utiliser la technologie de l’information pour atteindre leurs objectifs socio-économiques. Une de ces initiatives est la collaboration entre HP et l’ICT Academy, dont l’accord de principe a été signé hier soir.
Selon cet accord, HP pourra aider au développement de la prochaine cuvée d’experts informatiques qui permettra à Maurice de profiter des bienfaits économiques et sociaux que la technologie peut apporter aux entreprises. Sous cet accord, HP et l’ICT Academy vont créer un programme pour les étudiants qui souhaitent devenir des professionnels en informatique. Le développement d’une sales university pour les jeunes talents en TIC est aussi prévu.
Avec son ouverture à Maurice, HP vise à accroître l’accès à la technologie et la connectivité en Afrique en étendant sa présence sur le continent. Dix nouveaux bureaux de l’entreprise seront opérationnels cette année en Afrique.