Sa comédie humaine a pris forme. Son travail l’a entraîné dans une magnifique aventure, il y a quatre ans : un concours de sculpture organisé par l’agence Immedia. Grand prix de ce concours en 2008, le sculpteur mauricien Nirmal Hurry est connu pour ses oeuvres monumentales dans des espaces publics : Le Momument des travailleurs au Champ de Mars, La Fontaine des Arts au Plaza. Aujourd’hui, Hurry travaille la résine et le verre avec le poids de l’emphase sur les personnages et le tragique. Il place l’humain dans la résonance de son temps Humanity’s struggle… Moving towards Harmonie et poursuit son combat d’homme libre.
L’année dernière, Immedia a demandé à Nirmal Hurry de présenter sa sculpture grandeur nature au Caudan Waterfront pour établir un lien entre l’art et le grand public. Immedia, avec ses nombreuses réalisations au cours des 25 dernières années, a su mettre en place une politique pour toucher le public grâce à l’imagination et l’appel à la perception. Nirmal Hurry appelle de tous ces voeux que l’agence continue à organiser ce genre de concours avec tous les soins qu’elle sait apporter. Que dire de cettre oeuvre très stylisée visible au Caudan waterfront ? Dans sa recherche d’harmonie entre trois figures en résine (à défaut du bronze qui serait trop lourd), Hurry est comme l’artiste confronté au questionnement de la création. Il s’est inspiré de l’oeuvre de Michel-Ange (La création de l’homme). Mais ses figures ne sont pas sexués et forment une trinité. L’expression artistique de Nirmal Hurry est érigée en sculpture de 1m80. Le langage libère une simplicité et une transparence. Hurry marie la résine au verre, assemble les formes (plusieurs segments en verre pour dire le monde morcelé) et prolonge son exploration de la condition humaine. Des figures en mouvement se donnent la main pour se libérer des contraintes et aspirer à un monde meilleur.
Nirmal Hurry nous dit qu’après quatre ans d’attente, il a dû adapter sa sculpture à l’espace dévolu. Idéalement, il aurait souhaité un autre lieu, plus grand, avec plus de visibilité. Mais il salue cette belle initiative de Immedia dans le cadre de ses 25 ans d’existence.