A la mi-journée, avec une pointe de 79 km/h enregistrée à Citronnelle, Rodrigues toujours dans l’attente des premières pluies pour mettre fin à la sécheresse
Annulation des examens du “resit” du CPE pour les 83 candidats, fermeture du Sir Gaëtan Duval Regional Airport et Black-Out dans la région de Roche-Bondieu
Les rafales pourraient dépasser les 90 km/h cet après-midi avec Amara passant à son point le plus rapproché de Rodrigues cette nuit
L’intense cyclone tropical Amara, qui a connu dans la matinée un léger ralentissement dans sa progression au Nord-Est de Rodrigues, devrait se retrouver à son point le plus rapproché de l’île cette nuit ou aux petites heures du matin. De fait, avec la menace potentielle que représente cet intense cyclone tropical dans les parages, Rodrigues est passée en alerte III dès 4 heures ce matin avec, pour principal inconvénient, que les Rodriguais ont été pris quelque peu au dépourvu à leur réveil de voir tous les commerces et affaires fermées. Malgré une pointe de 79 km/h enregistrée dans la matinée à Citronnelle, le temps à Rodrigues n’a pas connu de sévère dégradation.
L’évolution de la situation dans l’après-midi risque toutefois d’être complètement différente à Rodrigues, les prévisions évoquant des rafales pouvant dépasser la barre des 90 km/h et Amara se rapprochant dangereusement de l’île à partir de la tombée de la nuit. Interrogé par Le Mauricien à la mi-journée, le Chef Commissaire de l’Assemblée régionale de Rodrigues, Serge Clair, a confirmé que, jusqu’ici, la situation reste sous contrôle et que les mesures de précautions ont été arrêtées, en collaboration avec les différents services d’urgence dans l’île.
« D’après les dernières informations qui nous sont parvenues, l’intense cyclone tropical Amara vient directement sur Rodrigues. Cela devrait être le cas dans la nuit. Jusqu’ici, nous avons subi des premières rafales mais sans gravité. Toutefois, nous sommes prévenus contre une nette détérioration du temps à partir de cet après-midi », a déclaré le Chef Commissaire.
Serge Clair n’a pas manqué de regretter que le passage d’Amara dans les parages n’ait pas encore apporté de pluies. « Malheureusement, nous n’avons pas encore eu beaucoup de pluies. Nous attendons de la pluie principalement car nous en avons grandement besoin », a-t-il poursuivi.
Après avoir présidé une réunion du comité d’urgence sur les cyclones avec les stakeholders concernés, le Chef Commissaire s’est adressé à la population de Rodrigues à la télévision à la mi-journée. Il a fait un appel pour que les habitants fassent preuve d’extrême prudence lors du passage d’Amara près de Rodrigues ce soir. Il a également soutenu que dès la fin de toute alerte cyclonique, tous les chefs de département et de service seront appelés à établir un premier bilan provisoire pour la mise à exécution d’un plan de réhabilitation si le besoin se fera sentir.
« J’ai fait comprendre à la population que la présence d’un cyclone dans la région devra être une occasion pour une prise de conscience de ce que nous pouvons faire pour améliorer la situation dans l’île et également de ce que sera Rodrigues dans dix ou vingt ans. En priorité, nous voulons susciter une prise de conscience de la part des éleveurs pour qu’ils adoptent de nouvelles méthodes avec des têtes de bétail dans les parcs au lieu de les laisser dans la nature. Nous venons prochainement avec des règlements en ce sens très bientôt », a fait ressortir Serge Clair, qui met également l’accent sur le sens de discipline de la population.
Avec l’alerte III en vigueur depuis ce matin, la vie à Rodrigues a manqué un temps d’arrêt. Des vols d’Air Mauritius entre Maurice et Rodrigues du jour ont été annulés suite à la fermeture de l’aéroport régional Sir Gaëtan Duval. La reprise de la desserte interîles durant le week-end risque d’être une épreuve contre-la-montre avec le backlog des passagers en attente à traiter.
La fermeture des stations-service a pris de court les consommateurs dans l’île. Ce matin, une queue interminable attendait à l’une des stations-service, qui n’assurait la livraison de carburant qu’aux véhicules de l’Administration Centrale. Suite à l’intervention des volontaires auprès du responsable d’une des stations-service, Alain Flore, les consommateurs privés ont pu être servis.
Les premières victimes d’Amara ont été les 83 élèves de fin de cycle primaire inscrits pour les examens de resit au Certificate of Primary Education du jour. Ces examens ont été tout simplement annulés à Rodrigues. La Commission de l’Education de l’Assemblée Régionale de Rodrigues en collaboration avec le Mauritius Examinations Syndicate décidera d’une nouvelle date pour ces examens.
La région de Roche-Bon-Dieu a été privée d’électricité depuis ce matin, un pylône électrique ayant cédé à la pression des rafales dans la région de Nassola. Selon le protocole établi, des équipes du Central Electricity Board de Rodrigues sont intervenues rapidement sur le terrain.
Entre-temps, Rodrigues reste accrochée au prochain bulletin de la Météo attendu à 17 heures pour comprendre de quoi sera faite la nuit dans l’île…